Les Roses de Trianon (t.1) : Roselys, justicière de l'ombre

Période historique : Epoque Moderne Période historique Roselys, justicière de l'ombre Louis XVI

Type de document : Roman

Auteur : JAY Annie

Editeur : Bayard jeunesse

Année d'édition : 2014

A partir de 10 ans.

ISBN : 978-2-7470-4744-9

EAN : 9782747047449

Prix : 14,90 €

Roselys, justicière de l'ombre
Achetez Roselys, justicière de l'ombre moins cher  DecitreDecitre Ebooks

Résumé

1780, près de Chartres. Roselys, âgée de 16 ans, est la fille aînée du marquis et de la marquise d'Angemont. Elevée comme ses quatre autres soeurs dans l'esprit des Lumières, elle prend plaisir à se vêtir comme un garçon pour monter à cheval et faire de l'escrime. Son père retrouve en elle le fils que le Ciel ne lui a pas donné. Alors évidemment, elle est bien loin de vouloir se marier ! Quant à quitter sa campagne pour aller à Versailles, elle n'est pas emballée non plus ! Malgré son refus, Roselys doit aller vivre chez sa tante à Paris pour vivre enfin comme une vraie demoiselle de son rang. Heureusement, sa cousine Aimée atténue son ennui. Toutes deux s'entendent bien, même si leurs caractères sont bien différents. Très vite, les deux jeunes filles sont présentées à la reine Marie-Antoinette. Cette dernière engage d'abord Aimée pour lui faire répéter son texte. La reine s'apprête à jouer le rôle d'une domestique dans une pièce de théâtre...

Et puisqu'elle est à Trianon, Roselys va pouvoir enquêter discrètement sur le jeune noble Etienne de Valsens, qu'elle a défié en duel et que sa tante destine à sa cousine Aimée. Ce Valsens semble être un libertin, courant d'une femme à l'autre et qu'il faut dénoncer auprès de sa tante et son oncle pour empêcher ce mariage. En espionnant Valsens, Roselys découvre l'existence d'une société secrète - les Enfants de Thémis - qui lutte contre les personnages hauts placés abusant de leur pouvoir.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Roselys, justicière de l'ombre
Premier tome de la série, Roselys, justicière de l'ombre met donc en avant une jeune fille noble, Roselys d'Angemont. Même si Annie Jay a choisi une narration omnisciente, c'est bien Roselys que nous suivons la plupart du temps, de sa campagne natale à Paris, puis Versailles. Élevée dans l'esprit des Lumières, Roselys a un caractère fort. C'est une jeune fille qui sait parfaitement ce qu'elle veut, qui fait toujours preuve de discernement, d'intelligence, d'honnêteté. Sûre d'elle, elle sait également se montrer discrète et patiente quand c'est nécessaire. Bref, vous l'aurez compris, on s'attache très vite à Roselys, à ce personnage féminin étonnant.

Et c'est donc grâce à elle qu'on approche la reine Marie-Antoinette, Madame de Polignac et sa fille, le comte d'Artois et bien d'autres personnes qui ont les faveurs de la reine et ont le droit de la suivre de près à Trianon. Le roi Louis XVI est, quant à lui, très peu mentionné. Ce qui correspond bien à son personnage puisqu'on sait que c'est un roi plutôt effacé.

Les autres personnages fictifs ont eux aussi toute leur importance, à commencer par Aimée, la cousine de Roselys. Très timide, la jeune fille a un rôle très discret mais en même temps, c'est elle qui offre un rosier de sa composition à Marie-Antoinette, d'où une première explication concernant le titre de la série Les Roses de Trianon.
Et puis, il y a Etienne de Valsens, un ami du comte d'Artois. Dans un premier temps, Roselys préfère l'éviter pour qu'il ne reconnaissance pas celle avec qui il s'est battu en duel. Puis très vite, l'intrigue en cours les amène à se rapprocher. Tout au long du roman, nous sommes comme Roselys, nous avons du mal à cerner la véritable personnalité d'Etienne. C'est par lui que la question du libertinage est abordée. Les hommes et même les femmes nobles jouent avec les sentiments. Là aussi, les Lumières sont passées par là.

Dans ce premier tome, ce que je retiens donc le plus, c'est cette foule de personnages captivants et pourtant tous très différents. Le cadre se prête parfaitement à l'intrigue, cette enquête menée par la société secrète les Enfants de Thémis. Le mystère plane beaucoup et en même temps, une nouvelle destinée s'ouvre pour Roselys.

Roselys, justicière de l'ombre, c'est à la fois de l'action, de l'aventure, un cadre historique passionnant et des personnages que j'ai adorés suivre. Une lecture prenante, légère et divertissante.

A lire, d'autres chroniques du roman Roselys, justicière de l'ombre d'Annie JAY :
- Roselys, justicière de l'ombre sur le blog Les Lectures de Mylène
- Roselys, justicière de l'ombre sur le site Lirado
- Roselys, justicière de l'ombre sur le site Mes Premières lectures
- Roselys, justicière de l'ombre sur le blog La Jeune fille à la plume
- Roselys, justicière de l'ombre sur le blog Les Feuillantines.

Série : Les Roses de Trianon