Lady Grace (t.6) : Vengeance au palais

Période historique : Epoque Moderne Période historique Vengeance au palais A l'étranger

Type de document : Roman

Auteur : FINNEY Patricia

Editeur : Flammarion

Année d'édition : 2009

A partir de 11 ans.

ISBN : 978-2-0812-1120-9

EAN : 9782081211209

Prix : 12,00 €

Vengeance au palais
Achetez Vengeance au palais moins cher  Decitre

Résumé

En ce mois de mars 1570, la reine Elisabeth Ire d'Angleterre et sa cour séjournent au palais de Nonsuch, en pleine campagne. Elle reçoit un ambassadeur d'Ecosse. De plus, une troupe d'acteurs vient s'installer quelques jours au palais pour divertir la reine et ses hôtes écossais. Pendant ce temps, Grace doit faire la lecture à Lady Sarah qui pose pendant d'interminables heures dans l'Atelier des Peintres. Ressemblant beaucoup à la reine, c'est elle qui sert de modèle pour la réalisation des portraits. Outre la lecture, Lady Grace profite de ces moments pour bien observer les peintres. Pendant ce temps, Carmina, l'une des demoiselles d'honneur de la reine, est prise d'un mal mystérieux. Lady Grace, poursuivante d'armes de la reine, enquête du côté de l'Atelier des peintres, ses soupçons se portant sur l'un d'eux.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Vengeance au palais
Le sixième tome Vengeance au palais met surtout en avant les peintres qui travaillaient directement au palais pour réaliser les portraits de la reine Elisabeth Ire d'Angleterre. Comme il est précisé dans la note en fin de livre, Mr. Hilliard et Mrs. Teerlinc ont réellement existé. Grâce à la narratrice Lady Grace, nous avons la chance de pénétrer dans l'Atelier des peintres où travaillent en même temps plusieurs peintres sur le même modèle, où est rangé le matériel. Dans le cas présent, c'est une ladie qui remplaçait la reine pour les poses, et les descriptions montrent bien que c'était un exercice ennuyant.

Par ailleurs, le thème de la peinture permet d'introduire les substances considérées comme du poison, comme l'orpiment qu'on trouve dans la peinture jaune. Et toute l'intrigue est construite autour de cela. Lady Grace aborde assez rapidement le mal qui survient à la jeune Carmina, mais en lisant, on ne s'y arrête pas tout de suite et on a l'impression que l'enquête tarde du coup à démarrer.
En revanche, tout s'enchaîne ensuite très vite. Pour une fois, Lady Grace agit avec beaucoup plus de discrétion, toujours aidée par ses amis Elsie et Masou.

En complément, je vous invite à lire la chronique du site Ricochet au sujet du roman Vengeance au palais de Patrick FINNEY.

Série : Lady Grace