Penelope Green (t.1) : La Chanson des enfants perdus

Période historique : XIXè siècle Période historique La Chanson des enfants perdus Autres

Type de document : Roman

Auteur : BOTTET Béatrice

Editeur : Casterman

Année d'édition : 2011

A partir de 13 ans.

ISBN : 978-2-2030-7503-0

EAN : 9782203075030

Prix : 8,50 €

La Chanson des enfants perdus
Achetez La Chanson des enfants perdus moins cher  DecitreDecitre Ebooks

Résumé

Penelope Green est la fille de James Alec Green, un journaliste du Early Morning News. Ce dernier meurt d'une pneumonie et laisse sa fille seule dans leur grande demeure bourgeoise en plein cœur de Londres. Avant de mourir, il lui a fait trier ses dossiers. Il y en a un qui s'intitule "21 Foxglove Court". James Green le brûle, refusant que sa fille ne sache de quoi il s'agit. Mais Penelope a retenu cette adresse et veut savoir ce qui se cache derrière. Elle veut enquêter pour écrire un premier article et être embauchée au Early Morning News. Sauf qu'à la fin des années 1880, les filles de bonne famille doivent plutôt se marier et certainement pas se consacrer au journalisme ! Elle n'a que faire de ces préjugés et part dans le quartier de l'East End pour se rendre au 21 Foxglove Court. Elle apprend qu'un jeune homme prénommé Jack y a été égorgé.
Penelope fait la rencontre d'un dénommé Herbert Cox, un musicien infirme très talentueux. Il a pris sous son aile des enfants pauvres et leur enseigne la musique pour qu'ils jouent dans les rues de Londres et ramènent de l'argent.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis La Chanson des enfants perdus
Béatrice Bottet nous offre ici un premier tome très accrocheur, comme elle sait si bien le faire avec ses séries. Elle pose le décor du Londres de la fin des années 1880 mais entre très vite dans le sujet avec la première enquête de la jeune Penelope Green. Un parfait polar avec de nombreux rebondissements et un suspense maîtrisé jusqu'à la fin !

D'un point de vue historique, le récit se déroule donc à Londres dans les années 1880, au mois d'avril. Il n'y a pas d'autres indications de temps mais elles ne s'avèrent pas nécessaires de toute façon. Ce que veut l'auteure, c'est décrire le "climat" de cette époque et plus précisément dans cette ville. Elle oppose les quartiers bourgeois à ceux mal famés de l'East End où vivent les plus pauvres de la société. Les crimes sont monnaie courante. Mais celui du 21 Foxglove Court a une teneur toute particulière...

Et puis l'autre thème prépondérant est bien sûr celui de la condition féminine de cette époque. Les jeunes filles et les femmes de bonnes familles sont des épouses et restent au domicile à s'occuper d'affaires domestiques. Elles n'ont pas à penser et encore moins à exercer un métier ! Bref, Penelope Green va complètement à contre-courant.

On est conquis par cette première aventure ! Attendons la suite et la prochaine enquête qui mènera Penelope Green en Amérique.

A lire aussi, d'autres chroniques du roman La Chanson des enfants perdus de Béatrice BOTTET :
- La Chanson des enfants perdus sur le blog Le monde de Miss G
- La Chanson des enfants perdus sur le blog Butiner de livres en livres
- La Chanson des enfants perdus sur le blog Lena & les Bookenfolie
- La Chanson des enfants perdus sur le blog La citadelle des livres
- La Chanson des enfants perdus sur le blog Les livres de George.

Série : Penelope Green