L'Estrange malaventure de Mirella

Période historique : Moyen-Âge Période historique L'Estrange malaventure de Mirella Généralités

Type de document : Roman

Auteur : VESCO Flore

Editeur : L'école des loisirs

Collection : Médium (L'Ecole des loisirs)

Année d'édition : 2019

A partir de 12 ans.

ISBN : 978-2-211-30155-8

Prix : 15,50 €

L'Estrange malaventure de Mirella
Achetez L'Estrange malaventure de Mirella moins cher  DecitreDecitre Ebooks

Résumé

Mirella a 15 ans. Elle est porteuse d'eau dans le petit village d'Hamelin. Vêtue de haillons, Mirella se fait très discrète. Désirée par les hommes du village, elle est aussi crainte à cause de sa chevelure flamboyante. On la dit un peu sorcière. Ne serait-ce pas elle qui aurait attiré tous ces rats qui envahissent la paisible bourgade d'Hamelin ? Ils sont partout et bientôt répandent le mal noir, la peste. Les morts sont de plus en plus nombreux, les vivants se terrent chez eux. Qui pourra les sauver de ce terrible mal ? Mirella, elle, observe tout et voit celui qui vient chuchoter à l'oreille de celui ou celle qui va bientôt mourir. Réussira-t-elle à l'arrêter ?

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis L'Estrange malaventure de Mirella
L'histoire se passe approximativement vers 1274 ou peut-être bien 1284, personne ne sait vraiment. Hamelin est un paisible village du Saint-Empire germanique. Un nom qu'on connaît grâce au célèbre conte Le Joueur de flûte de Hamelin. Sauf que Flore Vesco a décidé de réécrire cette histoire, à sa manière...

Pendant plusieurs chapitres, l'autrice pose le décor : elle présente le village, le contexte, les principaux personnages qui vont évoluer tout au long du roman. Mirella est l'héroïne principale. Enfant trouvée, elle grandit dans la misère et est depuis plusieurs années déjà porteuse d'eau dans l'un des quartiers d'Hamelin. Un travail éreintant mais dont elle s'accommode. Le plus dur est plutôt d'éviter les mains baladeuses des hommes qui cherchent à abuser d'elle. Et la colère de Lottchen, l'aubergiste qui la voit comme une sorcière. Les choses s'enveniment quand la bourgade est rapidement envahie par les rats. Les bêtes détruisent, attaquent et sèment la mort par leurs morsures qui transmettent la peste, autrement appelée la mort noire. Un fléau caractéristique du Moyen Age qui a provoqué de nombreuses victimes.

Mirella ne semble pas tellement craindre ce mal. Très discrète, la jeune fille ne manque pourtant pas de caractère. Elle a cette intelligence qui fait grandement défaut aux autres personnages. Et puis, Mirella n'est justement pas comme les autres. Elle a comme un don. Un don qui lui permet de voir ce que d'autres ne voient pas. Notamment cet homme qui passe de maison en maison et sème la mort. Malgré sa peur, Mirella est bien décidée à l'affronter, à sa manière.

Mais Flore Vesco a une façon très particulière de réécrire cette histoire. Elle a voulu plonger son lecteur dans cet univers moyenâgeux par la langue. Pas seulement par quelques termes empruntés ici ou là. C'est bien tout le roman qui écrit comme cela et même si on peine au départ à s'habituer à cette écriture, on s'adapte rapidement et c'est avec plaisir qu'on dévore le roman jusqu'au bout.

Et puis, l'humour est omniprésent. A travers les personnages, et là, je pense beaucoup au bourgmestre qui tient la palme de la cocasserie. Le barbier-chirurgien arrive en bon second. Tout le passage chez celui ouvre grandes ses portes aux malades qui affluent peut paraître dur mais l'autrice a su apporter une réelle légèreté par toute l'ironie qu'elle y ajoute.

Bref, ce roman est un petit bijou ! Vous ne verrez plus jamais de la même manière l'histoire du joueur de flûte d'Hamelin...

A lire, d'autres chroniques sur le roman L'Estrange malaventure de Mirella de Flore VESCO :
- L'Estrange malaventure de Mirella sur le blog Les Lectures de Marinette
- L'Estrange malaventure de Mirella sur le blog Arcanes ouvertes
- L'Estrange malaventure de Mirella sur le blog La Licorne à lunettes
- L'Estrange malaventure de Mirella sur le blog La Soupe de l'Espace
- L'Estrange malaventure de Mirella sur le Balad'en page.