La Dernière reine d'Ayiti

Période historique : Moyen-Âge Période historique La Dernière reine d'Ayiti Les découvertes

Type de document : Roman

Auteur : FONTENAILLE Elise

Editeur : Rouergue

Collection : doAdo (Rouergue)

Année d'édition : 2016

A partir de 13 ans.

ISBN : 978-2-8126-1048-6

Prix : 10,20 €

La Dernière reine d'Ayiti
Achetez La Dernière reine d'Ayiti moins cher  DecitreDecitre Ebooks

Résumé

Les Taïnos vivent paisiblement et pacifiquement sur leur île d'Ayiti. Anacaona, leur reine, surnommée aussi Fleur d'Or, veille sur eux et d'autant plus sur son neveu Guaracuya. Mais en 1492, trois grands navires apparaissent à l'horizon. En descendent des hommes à la peau blanche, commandés par deux frères, Christophe et Bartolomé Colomb. Anacoana, en hôtesse parfaite, les accueille à bras ouverts et leur offre l'hospitalité. En quelques jours seulement, les Espagnols changent d'attitude. Armés de fusils, ils s'en prennent aux Taïnos, violentent les jeunes filles, réduisent les Indiens en esclavage pour trouver de l'or, toujours plus d'or. La jeune reine tente de s'opposer mais les Conquistadores reçoivent d'importants renforts. L'île est ravagé, la population taïnos massacrée en quelques années seulement.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis La Dernière reine d'Ayiti
1492, l'année de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. Mais que sait-on réellement de ce qu'il s'est passé une fois que lui et son équipage sont descendus à terre ? Pour le comprendre, il faut se plonger dans des sources de l'époque et notamment les textes écrits par Bartolomé de Las Casas, un prêtre espagnol arrivé aux côtés de Christophe Colomb. C'est sur ces textes que s'est appuyée Élise Fontenaille ainsi que sur les informations obtenues lors de sa visite du Taino Museum en Haïti.

Passionnée d'anthropologie, Élise Fontenaille apprend alors l'existence et en même temps le génocide de ce peuple dont elle n'avait encore jamais entendu parler. Bouleversée par l'histoire de cette extermination perpétrée par les Conquistadores menés par Christophe Colomb, elle décide d'en écrire un roman pour dénoncer le crime des Espagnols colonisateurs.

Et elle décide de prendre pour narrateur Guaracuya, le neveu de la reine Anacaona, qui a survécu au génocide en se réfugiant dans les montagnes. Guaracuya va passer de l'enfance à l'âge adulte grâce à son initiation auprès d'Anacaona. Mais l'année 1492 sonne la fin de la population taïnos. De chapitre en chapitre, Élise Fontenaille développe les méthodes des Conquistadores pour amadouer les Taïnos, puis très vite pour les réduire en esclavage. Ils n'ont plus que le mot "OR" à la bouche et sont prêts à tous les crimes pour s'en approprier autant que possible et s'accaparer l'île qui prend pour eux le nom d'Hispaniola. Ceux qui refusent l'esclavage préfèrent mourir tout de suite, puisqu'ils savent que leurs dieux leur permettront de se réincarner. Anacaona est démunie face à la puissance des Espagnols. Mais jamais elle ne baissera les bras face aux ennemis. En une génération seulement, les Conquistadores exterminent un million de Tainos. Seuls quelques-uns comme Guaracuya ont réussi à se sauver. C'est alors que, manquant de main d’œuvre, les Espagnols mettent en place le commerce triangulaire. Des esclaves venus d'Afrique noire sont débarqués sur Ayiti pour remplacer les Taïnos morts et les navires pleins d'or et autres productions locales repartent vers l'Espagne. Voilà les véritables débuts de cet esclavage des Noirs qui se développera encore par la suite. Guaracuya aide les esclaves noirs en fuite qui se réfugient dans les montagnes.

La Dernière reine d'Ayiti, écrit sous forme de roman initiatique et d'aventure, est bouleversant. Il vient combler un manque évident, en littérature ado, sur cette période des Grandes Découvertes alors qu'on focalise tant sur la fameuse date de la découverte de l'Amérique. Je rejoins l'autrice qui conclut son livre ainsi : "Depuis que j'ai appris la tragique histoire des Taïnos, je ne vois plus du tout Christophe Colomb, "grand découvreur de l'Amérique", de la même façon..."

A lire aussi, d'autres chroniques du roman La Dernière reine d'Ayiti d’Élise FONTENAILLE :
- La Dernière reine d'Ayiti à écouter sur le site de France Culture
- La Dernière reine d'Ayiti sur le blog Li&Je
- La Dernière reine d'Ayiti
- La Dernière reine d'Ayiti sur le site Ricochet
- La Dernière reine d'Ayiti sur le site Actualitté.

Et une présentation du roman La Dernière reine d'Ayiti par Élise Fontenaille lors de son passage à la librairie Mollat de Bordeaux en 2016 :