La Demoiselle sans visage

Période historique : Moyen-Âge Période historique La Demoiselle sans visage Généralités

Type de document : Roman

Auteur : COPPIN Brigitte

Illustrateur : BALEZ Olivier

Editeur : Gallimard jeunesse

Collection : Folio junior (Gallimard jeunesse)

Année d'édition : 2012

A partir de 9 ans.

ISBN : 978-2-07-064560-2

EAN : 9782070645602

Prix : 5,00 €

La Demoiselle sans visage
Achetez La Demoiselle sans visage moins cher  DecitreDecitre Ebooks

Résumé

Aliette, ses parents et son petit frère Pierre sont les serfs du seigneur Arnulf. Ce dernier vient de succéder à son père qui est décédé. Et il réclame à Joffré Loiseleur, le père d'Aliette, d'effectuer des jours de corvée pour s'être marié avec une femme venue d'un autre village. Or, à l'époque où cela s'est passé, le vieux seigneur a accueilli la jeune femme sans contrepartie. Il n'y a plus qu'une solution pour la famille : s'enfuir ! S'ils parviennent à rester cachés pendant un an après leur fuite, ils deviendront libres et le seigneur Arnulf ne pourra plus rien contre eux.

Aliette, son frère et ses parents quittent donc leur village et marchent pendant des semaines jusqu'à atteindre les terres du seigneur Jordan de Monfrat. Persuadé qu'ils sont libres, il les accueille dans son village. Mais, malgré le temps qui passe, Arnulf cherche activement ses serfs et arrive jusqu'au château de Monfrat. Ce dernier découvre alors la véritable nature des personnes qu'il a recueillies. Joffré, sa femme et leur fils parviennent à s'enfuir dans la forêt. Aliette est cachée par Jan, un jeune garçon du village avec qui elle s'est vite liée d'amitié. Rapidement, le prévôt la découvre mais plutôt que de la livrer, il l'envoie s'occuper de la fille du seigneur, demoiselle Héloïse qui vit enfermée dans sa chambre avec un voile qui recouvre son visage. Elle refuse de se montrer à quiconque car elle est atteinte de la lèpre.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis La Demoiselle sans visage
Dans ce court roman intitulé La Demoiselle sans visage, Brigitte Coppin évoque plusieurs aspects du Moyen Age. Tout d'abord, ce titre fait référence à la fille du seigneur, Héloïse. Les villageois la nomment ainsi car ils n'ont jamais vu son visage caché par un voile. Ceci dû à sa maladie, la lèpre ou ladrerie, autre dénomination utilisée à plusieurs reprises dans le texte. A cette époque, les personnes pensent que la maladie est très contagieuse et qu'elle s’attrape par simple contact avec celui qui est atteint. C'est pour cela que la femme du prévôt envoie Aliette auprès d'Héloïse, il s'agit normalement d'une sorte de punition.

Par ailleurs, le temps qui passe est un autre sujet largement abordé. La vie au Moyen Age est rythmée par les saisons, les fêtes, les jours des saints. La religion occupe bien sûr une place prépondérante et sert de repère à tout le monde au quotidien.
A cette époque, les paysans peuvent être libres ou serfs d'un seigneur. Ici, Aliette et sa famille sont des serfs et ont des devoirs envers le seigneur.

Nous le voyons bien, le contexte historique est précis et détaillé, comme sait si bien le faire Brigitte Coppin. A cela s'ajoute une très belle histoire d'amitié entre la fille d'un paysan et la fille d'un seigneur. Il fallait une trame comme celle-ci pour captiver le lecteur et plonger ainsi dans cette période de l'Histoire.

A lire aussi, d'autres chroniques du roman La Demoiselle sans visage de Brigitte COPPIN :
- La Demoiselle sans visage sur le site Ricochet
- La Demoiselle sans visage sur le blog Enna lit, Enna vit !
- La Demoiselle sans visage sur le blog Entre les pages
- La Demoiselle sans visage sur le blog Vive les bêtises et aussi la lecture
- La Demoiselle sans visage sur le site Des livres et vous.