Yves, captif des pirates : journal de bord, avril-août 1718

Période historique : Epoque Moderne Période historique Yves, captif des pirates : journal de bord, avril-août 1718 Autres

Type de document : Roman

Auteur : JOLY Dominique

Editeur : Gallimard jeunesse

Collection : Mon histoire (Gallimard jeunesse)

Année d'édition : 2010

A partir de 9 ans.

ISBN : 978-2-07-062460-7

EAN : 9782070624607

Prix : 8,65 €

Yves, captif des pirates : journal de bord, avril-août 1718
Achetez Yves, captif des pirates : journal de bord, avril-août 1718 moins cher  Decitre

Résumé

En avril 1718, le jeune Yves s'embarque sur le navire "La Belle Poule" depuis Fort-Royal en Martinique pour rallier Saint-Malo, en France et rejoindre son oncle Simon à la tête de la draperie familiale. Avant de partir, son maître d'école lui offre un cahier et des plumes d'oie pour qu'Yves prenne le temps d'écrire tout ce qu'il vit à bord du navire. Et justement, le voyage du garçon ne se passe pas tout à fait comme prévu... Quelques jours après le départ, alors que le capitaine du navire doit faire étape sur une île des Caraïbes pour réparer une voie d'eau, une armée de pirates les attaque, reprend le bateau qui est rebaptisé "La Vengeance" et Yves est gardé prisonnier. Pendant tout ce temps, il écrit jour après jour son quotidien au milieu des hommes violents, ivrognes.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Yves, captif des pirates : journal de bord, avril-août 1718
A travers le roman Yves, captif des pirates : journal de bord, avril-août 1718, Dominique Joly aborde le thème de la piraterie, que les jeunes lecteurs masculins apprécient tout particulièrement. Elle a choisi de situer son récit au début du XVIIIe siècle et dans les Caraïbes, une région incontournable pour les pirates. Et c'est normal puisque de nombreux navires transitent et font escale pour des échanges de marchandises. Les pirates sont forcément là où sont de si beaux butins, et le roman le montre très clairement. Le dossier "Aller plus loin" présent en fin d'ouvrage revient justement sur l'histoire de la piraterie dans les Antilles.

Grâce au narrateur qu'est Yves, les lecteurs pourront plus facilement s'immerger dans son histoire et trembler à ses côtés. Car, même si la piraterie fait généralement rêver les garçons, le roman remet clairement les choses à leur place et montre qu'il s'agissait d'hommes cruels, ivrognes, sanguinaires.

La présentation sous forme de journal de bord facilite la lecture et contribue également à mieux s'approprier le récit.