La Reine Margot, du mariage au massacre

Période historique : Epoque Moderne Période historique La Reine Margot, du mariage au massacre Les guerres de religion

Type de document : Roman

Auteur : CUENCA Catherine

Editeur : Oskar

Collection : Dix - 10 jours pour changer le monde (Oskar)

Année d'édition : 2019

A partir de 11 ans.

ISBN : 979-10-214-0660-5

Prix : 12,95 €

La Reine Margot, du mariage au massacre
Achetez La Reine Margot, du mariage au massacre moins cher  Decitre

Résumé

En août 1572, les catholiques et les protestants s'évitent dans le royaume de France. Mais les seconds attendent impatiemment le mariage de la catholique Marguerite de Valois, surnommée Margot, avec le protestant Henri de Navarre. Margot et les protestants sont persuadés que cette union va mettre fin aux guerres de religion qui durent depuis trop longtemps. Mais sitôt le mariage prononcé, les rumeurs d'un complot se répandent : les catholiques veulent profiter du rassemblement des protestants chez Marguerite pour les massacrer, le soir de la Saint-Barthélemy.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis La Reine Margot, du mariage au massacre
24 août 1572, jour de la Saint-Barthélémy. Une date importante dans l'histoire de France puisqu'elle est le tragique paroxysme de la tension entre Catholiques et Protestants. Alors dans la collection 10 jours pour changer le monde, Catherine Cuenca revient sur les 9 jours qui précèdent cette date fatidique et le jour J en lui-même.

Jour par jour, chapitre par chapitre, l'autrice focalise sur le personnage de Marguerite de Valois, plus couramment surnommée par ses proches Margot. De confession catholique, celle-ci s'apprête à épouser Henri, le roi de Navarre, un protestant. Une union qui se veut être un symbole de paix et de réconciliation dans ces temps troublés de guerres de religion. Pourtant, la tension est palpable à tout instant. Le mariage, qui a lieu le 18 août, n'est pas considéré comme un appel à la paix pour les catholiques, mais plutôt comme une provocation.
Et Margot est au milieu de tout cela. Son mariage avec Henri est bien sûr arrangé, elle doit se plier à cette décision et espère sincèrement que ce sacrifice aura la portée souhaitée.

Et l'on se rend bien compte que la méfiance vient du côté catholiques. Jeanne qui est au service de Margot depuis de nombreuses années est sa confidente et elle représente parfaitement cette méfiance alors qu'un jeune protestant cherche à tout prix à lui rendre un objet perdu.

Le jour J, le 24 août, l'horreur survient. Les descriptions se veulent au plus près de la vérité pour rendre compte de ce qui s'est déroulé cette nuit-là. En premier épilogue, nous retrouvons la reine Margot 22 ans après les faits. En 1594, Henri de Navarre est devenu roi de France sous le nom d'Henri IV.
Mais le principe de cette collection est d'imaginer aussi une toute autre fin... Et s'il n'y avait pas eu de massacre de la Saint-Barthélémy ?

Les guerres de religion ont ensanglanté le royaume de France pendant de nombreuses années. En choisissant le personnage de la reine Margot, son mariage et le lien direct avec le massacre de la Saint-Barthélémy, Catherine Cuenca parvient à synthétiser cette période troublée à travers les événements les plus terribles qui la caractérise.
La petite trame fictionnelle vient ajouter une part de suspense au contexte historique qui se déroule sous nos yeux.