Le Jardin de monsieur Olivier

Période historique : Epoque Moderne Période historique Le Jardin de monsieur Olivier Autres

Type de document : Roman

Auteur : FERRAND-MOULIN Corinne

Editeur : Plumes d'Ardèche

Année d'édition : 2013

A partir de 12 ans.

ISBN : 978-2-915195-95-8

Prix : 8,50 €

Le Jardin de monsieur Olivier
Achetez Le Jardin de monsieur Olivier moins cher 

Résumé

En 1597, Gabrielle a 15 ans. Pour échapper aux avances insistantes du seigneur de Montréal qui veut qu'elle épouse son fils, elle se réfugie au domaine du Pradel, à Villeneuve-de-Berg. Le maître des lieux, Olivier de Serres, est un passionné. Il a su créer un jardin extraordinaire où poussent plantes, fruits et légumes inconnus, et élève aussi des vers à soie... En ces temps troublés des guerres de religion, Gabrielle goûte avec délice la vie dans cette campagne luxuriante auprès d'un homme qui consacre ses journées entre les travaux de la terre et la rédaction de son traité sur l'agriculture.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Le Jardin de monsieur Olivier
Vous connaissez Olivier de Serres (1539-1619) ? Personnellement, je ne le connaissais pas avant de lire ce roman, troisième titre de Corinne Ferrand-Moulin. Ce passionné est originaire de l'Ardèche, comme Corinne et comme les éditions Plumes d'Ardèche qui publient ce roman. Olivier de Serres est considéré comme le "père de l'agronomie moderne", c'est-à-dire qu'au XVIème siècle, il expérimentait déjà un maraîchage enrichi de plantes fourragères et de légumineuses, contrôlait l'irrigation, tout cela dans le but de développer la production agricole et permettre de mieux faire face aux famines de son époque.

Pour nous faire découvrir cet homme, l'autrice a choisi la forme du roman épistolaire. La jeune Gabrielle a trouvé refuge au domaine du Pradel chez monsieur de Serres. Elle correspond avec sa cousine Clémence qui vit à Lyon avec son mari. Dans ses lettres, Gabrielle raconte son quotidien, les travaux domestiques et agricoles (les cultures, l'irrigation, l'élevage des vers à soie) auxquels elle participe comme n'importe quel membre de la famille, ses entrevues avec le maître des lieux qui a trouvé en elle une oreille intéressée pour lui expliquer ses réflexions, les nouvelles de sa mère et puis ses amours avec Guillaume le jeune relieur rencontré à l'imprimerie. C'est toute une tranche de vie qui passe à travers ces courriers. Et c'est naturellement qu'elle nous redonne le contexte de l'époque, le climat qui est encore tendu entre protestants et catholiques (Olivier de Serres et sa famille sont protestants), l'heureuse nouvelle de la signature de l’Édit de Nantes par le roi Henri IV le 30 avril 1598.

Par ses descriptions, Gabrielle nous fait parcourir les allées du merveilleux jardin de monsieur Olivier, nous sommes nous aussi sous le charme des senteurs, des couleurs, de l'harmonie qui s'en dégagent. Sa curiosité et son goût de la lecture amène monsieur de Serres à lui confier l'avancée de l'écriture de son Théâtre d'Agriculture qu'il compte présenter au roi.

L'écriture est très travaillée, c'est celle d'une correspondance du XVIème siècle avec une langue très riche, des expressions de l'époque mais un texte qui reste accessible pour des collégiens. Et puis, Corinne Ferrand-Moulin nous offre en début de chaque lettre un poème de quelques-uns des plus grands poètes et poétesses (Pierre de Ronsard, Joachim du Bellay, Louise Labé, Christine de Pisan qu'affectionnent la jeune Gabrielle, des poèmes pour le coup écrits en vieux français.

Quand la belle littérature et l'agriculture ne font plus qu'un...

Le livre se termine par un dossier "Pour en savoir plus" qui fait un point sur le domaine du Pradel, son histoire, ses bâtiments, ce qu'il en reste aujourd'hui. Et Gilles Taulemesse, l'ancien président de l'Institut Olivier de Serres, propose une courte biographie de cet homme.

Outils pédagogiques

Pour plus d'informations sur Olivier de Serres, je vous invite à consulter le site très complet de l' Institut Olivier de Serres.