Alma (t.3) : La Liberté

Période historique : Epoque Moderne Période historique La Liberté Le XVIIIè siècle

Type de document : Roman

Auteur : DE FOMBELLE Timothée

Illustrateur : PLACE François

Editeur : Gallimard jeunesse

Année d'édition : 2024

A partir de 12 ans.

ISBN : 978-2-07-520463-7

Prix : 21,00 €

La Liberté
Achetez La Liberté moins cher 

Résumé

Juillet 1789. Alma, Sirim et Joseph sont à Paris, alors que la colère ne cesse de monter au sein du peuple.
Alma veut repartir pour la Lousiane, où doit se trouver Lam qui a été vendu à la plantation Bouton-Lachance. Un lieu qu'elle a déjà visité et il lui semblait avoir perçu la trace de son frère, mais sans jamais le trouver. Pour y retourner, il lui faut d'abord trouver de quoi payer le voyage.
Joseph, lui, n'a pas oublié sa quête du trésor caché dans la Douce Amélie. Sa route va-t-elle devoir se séparer une nouvelle fois de celle d'Alma ?

Entre Versailles, Paris, New-York ou Saint-Domingue, la marche vers la liberté est en route.

Citations
"L'Assemblée nationale est née il y a moins d'un mois. Des talents redoutables s'y révèlent déjà.
- Ils veulent nous détruire, continue Saint-Ange. N'oublions pas que leur Société des amis des Noirs s'inspire de ce que Thomas Clarkson a appelé en Angleterre Société pour l'abolition de la traite. Oui, l'abolition ! Ils veulent la démolition totale d'un commerce innocent qui est au service de la prospérité de la civilisation."
p. 32

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis La Liberté
Alma : La liberté clôt la trilogie. L'aventure continue et nous retrouvons tous les personnages déjà rencontrés dans les deux tomes précédents, et ils sont nombreux !

Au cœur de la Révolution française
La fin du deuxième tome abordait déjà les débuts de la Révolution française, avec la convocation des États généraux.
Ce troisième opus s'ouvre au 12 juillet 1789. Le trio Alma, Joseph et Sirim est à Paris et c'est par eux que les lecteurs et lectrices sont transportés en pleine Révolution, jusqu'à vivre la prise de la Bastille, et les événements qui vont suivre.

Eux trois sont pourtant détachés de ce qui survient. Alma est toujours à la recherche de son frère, Joseph de son trésor, et Sirim les suit parce qu'elle s'est attachée à eux.
Malgré cela, on s'imprègne complètement de cette atmosphère de plus en plus tendue et violente. C'est dans ce contexte que se dressent de nouveaux obstacles face aux jeunes personnages.

Parce qu'ils ne doivent pas seulement composer avec la colère du peuple et la violence qui les entoure. Timothée de Fombelle retourne chercher les autres personnages qui font la vie trépidante de cette saga. Amélie Bassac qui veut révolutionner sa plantation des Terres Rouges à Saint-Domingue, suivie pendant un temps de sa gouvernante Mme de Lô ; Saint-Ange, l'ancien comptable de son père toujours aussi décidé à s'unir à la fille de son ex-employeur ; le capitaine Gardel, obnubilé par ses esclaves Okos qu'il compte bien garder à son compte ; le géant à l'oreille coupée, fidèle protecteur de Nao, la mère d'Alma ; Jacques Poussin, le charpentier de la Douce Amélie qui a compris où se trouvait réellement le trésor mais se retrouve systématiquement face à Cook...

Les chapitres se croisent, passant d'un groupe de personnages à un autre, selon les lieux où l'on se trouve (Paris, New-York, Saint-Domingue, Liverpool...), mais on ne perd jamais le fil de cette narration où tout est étroitement lié.

La lutte pour l'abolition de l'esclavage
Ce troisième tome est l'aboutissement d'un combat : celui pour l'abolition de l'esclavage. Le sujet était déjà amené dans le précédent volume avec le travail acharné de Thomas Clarkson, qui pourtant ne parvient pas à faire accepter cela dans son pays. Il arrive en France, en pleine Révolution, pour mobiliser les députés qui sont favorables à cette abolition.

Alors que chaque personnage poursuit sa propre quête, entre l'Europe et l'Amérique, le mouvement de libération est en marche dans les États-Unis du Nord. L'auteur nous permet de le suivre au plus près, de voir comment les esclaves parviennent à se mobiliser, à s'organiser pour fuir, puis se dresser contre leurs anciens maîtres. Plus rien ne semble pouvoir les arrêter. Et c'est ainsi qu'un nom en particulier fait surface, celui de Toussaint, qu'on connaîtra davantage plus tard sous le nom de Toussaint Louverture. Un ancien cocher qui prend la tête de la marche vers la Révolution dans les colonies.

Même si elle donne son nom à cette saga, Alma est une héroïne parmi les autres qui ont tout autant leur importance. Son nom qui signifie "liberté" est justement le symbole pour celles et ceux qui vont agir pour retrouver cette liberté si précieuse, retrouver leurs proches malgré le chaos ambiant.

Un final absolument grandiose qui tient en haleine jusqu'au bout.

Série : Alma