Complots à Versailles (t.3) : L'Aiguille empoisonnée

Période historique : Epoque Moderne Période historique L'Aiguille empoisonnée Louis XIV

Type de document : Roman

Auteur : JAY Annie

Editeur : Le Livre de poche jeunesse

Année d'édition : 2014

A partir de 11 ans.

ISBN : 978-2-01-005630-7

Prix : 5,90 €

L'Aiguille empoisonnée
Achetez L'Aiguille empoisonnée moins cher  DecitreDecitre Ebooks

Résumé

Décembre 1682. Pauline, Cécile et leurs fiancés respectifs vivent toujours à la Cour de Louis XIV. Et ce dernier exige que tout soit fait pour lui plaire. Dans ce but, les jeunes filles se font faire de magnifiques robes par une couturière, Agnès, une amie de Cécile. Agnès est une remplisseuse, c'est-à-dire qu'elle coud les pierres précieuses, les dentelles... sur les robes de Cour dessinées et confectionnées par les tailleurs. Les femmes n'ont pas le droit de coudre des robes de Cour. Elle le fait donc en secret, aidé de son fiancé Julien. Ses créations ne passent pas inaperçues quand Pauline les porte lors de réceptions données par le Roi. Mme de Montespan, l'ex-favorite du Roi, enrage de jalousie. Elle veut à tout prix savoir qui crée ces robes pour faire entrer la personne à son service et ainsi espérer retrouver les faveurs de Louis XIV.
Une nuit, Agnès est enlevée chez elle. Et dans le même temps, les bijoux de la reine qu'elle devait coudre à l'atelier ont mystérieusement disparu. Elle est d'emblée accusée du vol.
Par ailleurs, plusieurs morts suspectes ont lieu au château de Versailles. Les victimes semblent avoir été empoisonnées. Cécile et ses amis mènent l'enquête pour retrouver Agnès, les bijoux de la reine et l'origine de ces assassinats.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis L'Aiguille empoisonnée
Avec ce roman, Annie Jay poursuit les aventures de Pauline et Cécile à la cour de Louis XIV, après Complot à Versailles et La Dame aux élixirs.

L'autrice aborde ici une nouvelle thématique du règne de Louis XIV : la couture et les créations des vêtements portés à la Cour. Annie Jay reprend un vocabulaire précis et par ses personnages, nous fait entrer dans les ateliers pour découvrir concrètement ce milieu et l'organisation du travail.

L'Aiguille empoisonnée est aussi un roman d'enquête puisqu'il y a eu plusieurs morts et un vol de bijoux. Cécile, aidée de ses amis, remue ciel et terre, pour comprendre l'origine de ces décès qui semblent être tous liés, la disparition mystérieuse de la couturière, le vol des bijoux de la reine qu'on lui impute. Dans ses recherches, elle en vient à côtoyer les grands du royaume : Bontemps, le valet du Roi, Fagon, le médecin de la reine, Daquin, le médecin du roi. Et ce rapport aux médecins d'alors est l'occasion d'explorer la thématique de la médecine, de l'anatomie telles qu'elles sont connues et perçues à cette époque, les divergences de points de vue, les traitements courants proposés par les médecins. Autre point lié aux maladies, Louis XIV faisait organiser plusieurs fois par an des cérémonies des écrouelles, durant lesquelles il touchait plus d'un millier de malades, montrant son pouvoir émanant de Dieu et qui pouvait soi-disant guérir cette terrible affection de peau.
Pourtant, même s'il se prévaut de guérir des malades, Louis XIV est aussi le roi qui laisse mourir ses sujets établis loin du royaume et confrontés à la menace anglaise. L'intrigue est plus complexe que dans les précédents tomes, et d'autant plus passionnante.

Outre ces nombreuses connaissances, on apprécie toujours autant le style littéraire d'Annie Jay avec un texte fluide, de qualité par tout le vocabulaire et le style propres à l'époque, tout en restant très accessible et accrocheur.

Première édition : 2011.

Série : Complots à Versailles