Archives par mot-clé : catherine cuenca

Piège à la Bastille de Catherine Cuenca

14 juillet 1789, la prise de la Bastille. Tout le monde connaît cette date. Mais que s’est-il passé avant ? Et surtout que se passait-il à l’intérieur de la Bastille pour les prisonniers ? La prise de la Bastille sera, sans surprise, l’aboutissement du roman. Mais avec intensité et tension, Catherine Cuenca a imaginé une intrigue grâce à laquelle nous pénétrons à l’intérieur de la prison d’État et suivons les conditions d’incarcération et le quotidien de l’un des prisonniers.

Un roman historique d’action et de suspense pour les lecteurs à partir de 12 ans. Piège à la Bastille, aux éditions Nathan.

Il était une fois en 1918

Il était une fois à l’automne 1918. Les dernières nouvelles du front annonçaient une fin de conflit de plus en plus proche. Et pourtant, les combats se poursuivaient avec la même intensité. Des millions de soldats ont péri sur le front et de nombreux autres ont été portés disparus. Voilà le thème du roman Porté disparu ! de Catherine Cuenca, réédité chez Oskar, en 2011.

Un contexte historique bien documenté porté par l’écriture soignée de Catherine Cuenca.

Nouveauté : Il faut gagner la bataille de Waterloo de Catherine Cuenca

Comment se sont déroulés les dix jours qui ont précédé la bataille de Waterloo ?  Quels enchaînements, quelles décisions prises par l’empereur Napoléon Ier amènent à cette défaite de l’armée française ?

Pour raconter ces derniers jours fatidiques, Catherine Cuenca a imaginé le personnage de Victoire, qui est vivandière pour un régiment de l’armée napoléonienne, dans lequel son père est sergent. Elle espère aussi secrètement retrouver son fiancé, Johann dont elle reste sans nouvelles.

Un roman qui permet de voir autant le côté français que le côté prussien, tout en suivant l’histoire de Victoire et son espoir intact de retrouver son fiancé. C’est bien écrit, historiquement prenant et captivant.

La collection 10 jours pour changer le monde aux éditions Oskar propose des romans historiques centrant le récit sur les derniers instants précédent un événement d’importance et imaginant un épilogue de ce qui aurait pu se passer si le dénouement avait été tout autre.

Il faut gagner la bataille de Waterloo de Catherine Cuenca et Morbleu ! Le Roi s’est enfui ! de Mano Gentil sont parus début septembre.

Nouveauté : Celle qui voulait conduire le tram de Catherine Cuenca

  En cette Journée internationale des Droits des femmes, je ne peux que vous recommander le roman de Catherine Cuenca paru aux éditions Talents Hauts, dans la collection Les Héroïques.

 

Le récit se déroule pendant la Première Guerre mondiale. Pour une fois, l’auteur ne nous conduit pas sur le front où se déroulent les combats. Nous restons à l’arrière où les femmes doivent remplacer les hommes mobilisés. Cantonnées pour la plupart à des emplois typiquement féminins et à la gestion de leur foyer, certains femmes occupent à ce moment-là des postes laissés vacants par les hommes. C’est le cas d’Agnès Meunier, qui devient wattwoman. Sauf que même si ces femmes sont tolérées en l’absence des hommes, leur présence à ces emplois masculins fait beaucoup jaser, et même du côté des femmes ! C’est donc en parallèle que se créent et se développent des mouvements de défense pour le droit des femmes. Agnès Meunier intègre une association de suffragettes qui lutte quotidiennement pour que les femmes puissent occuper tout type d’emploi, puissent voter, porter des pantalons…

 

Nous le savons, la Première Guerre mondiale a profondément modifié la société française de l’époque. Beaucoup d’hommes sont morts au combat, d’autres sont revenus infirmes, traumatisés. Elles n’ont pas « profité » de cette situation mais ce terrible conflit a eu comme conséquence de permettre aux femmes de se mobiliser pour leurs droits, de bousculer certains préjugés, de lutter pour plus d’égalité.

 

Je vous laisse découvrir ce roman captivant, très bien écrit, mettant en avant une jeune femme, une anonyme, qui a œuvré pour les droits des femmes dont nous bénéficions aujourd’hui.

La Prophétie des runes de Catherine Cuenca

    

Mogiane est une jeune Franque de 18 ans. Une erreur de jeunesse la condamne pour l’instant à ne pas être mariée et, ses père et frère étant partis au combat, elle doit s’occuper seule du domaine familial. Mais Mogiane est courageuse, mâture et persévérante.

 

Au Ve siècle après J.-C., Mérovée est le roi des Francs. Sur un coup de colère, il tue son fils Childéric. Or, une prophétie annonce que ce dernier doit régner et ainsi perpétuer la lignée des Mérovingiens tout juste naissante. Ce n’est pas tout. A cette époque, les Huns menés par leur chef Attila déferlent sur la Gaule et l’Empire romain. Voilà le plus grand des dangers. Tous vont devoir s’unir pour barrer la route à ce barbare.

 

Entre complots, batailles, trahisons et légendes, La Prophétie des runes, série historico-fantastique, décrit avec minutie le Ve siècle, époque historique largement méconnue et trop peu abordée en littérature jeunesse. Comme toujours, passionnée d’Histoire, Catherine Cuenca s’appuie sur une solide documentation et des informations vérifiées pour tisser son intrigue, décrire au mieux le contexte et imaginer cette prophétie autour de la lignée des Mérovingiens.

 

Du suspense, de l’action, du fantastique, tout cela saupoudré d’un brin de romance et ça nous donne une série captivante, aux éditions Gulf Stream !

Nouveauté : Le loup du bois sanglant de Catherine Cuenca

  En ce #11novembre, jour de commémoration de la fin de la Première Guerre mondiale, je vous recommande le dernier roman de Catherine Cuenca, paru aux éditions Oskar : Le Loup du bois sanglant.

Positionnant l’action au début de la guerre, en octobre 1914, l’auteur aborde en même temps la guerre franco-prussienne de 1870-1871 qui est à l’origine de ce nouveau conflit entre la France et l’Allemagne.

Le sergent Corentin Dumet a trouvé des lettres adressées à un certain Valentin Desvaux dans les poches de l’uniforme de Thomas Jacquin qui vient de se suicider, ne supportant plus les horreurs de cette guerre. Ce Valentin était-il un proche ? Les lettres datent de 1870. Corentin cherche à faire la lumière sur cette affaire pour restituer les lettres à qui de droit.

Nous voici donc entraîné entre deux conflits, dans une histoire personnelle, d’amour, d’amitié et de trahison. Et l’alternance de chapitres sur la guerre de 1870 et celle de 1914 montre bien que la seconde n’est malheureusement qu’un recommencement de la précédente.

Nouvelles collections de romans historiques jeunesse

Ces dernières semaines, trois collections de romans historiques jeunesse ont été lancées en librairie. Petite présentation.

 

Aux éditions Talents Hauts, la collection Les Héroïques rend hommage aux anonymes, femmes, enfants, handicapés, colonisés qui ont eu une action déterminante pendant les grands événements de l’Histoire. Parce que, même s’ils n’ont pas laissé leur nom dans les livres d’Histoire, ils n’en demeurent pas moins des héros ou héroïnes, qui n’ont pas hésité à agir au péril de leur vie.

Jessie Magana inaugure cette collection avec le titre Des cailloux à ma fenêtre sur la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Directrice de collection, elle a aussi répondu au site Mes premières lectures pour nous présenter plus en détails cette nouvelle collection : Interview.

En parallèle a été publié Les Mangues resteront vertes de Christophe Léon, qui revient sur l’Affaire des Enfants de la Creuse des années 1960-1980.

 

Et aux éditions Oskar, ce sont deux nouvelles collections qui ont vu le jour.

La première, 20 ans pour devenir, propose des biographies romancées des plus grands personnages historiques qui ont marqué l’histoire du monde par leur engagement. Deux titres écrits par Rolande Causse sont déjà parus : Nelson Mandela et Martin Luther King.

La seconde, 10 jours pour changer le monde, invite les jeunes lecteurs à revivre de grands moments de l’Histoire, 10 jours avant que ceux-ci ne se déroulent. Et si les choses s’étaient passées différemment ? Deux titres d’Isabelle Wlodarczyk ont été publiés : Le Pari insensé de Christophe Colomb et Ils veulent tuer Henri IV. Un troisième livre, écrit par Catherine Cuenca, est attendu pour la fin du mois de novembre : Il faut gagner la bataille de Verdun !

 

Bonnes lectures !

Evénement : Les éditions Bulles de savon

Créée en 2011 par Jean-René, la maison d’éditions Bulles de savon fait la part belle aux arts, à la littérature, à l’Histoire à travers la littérature jeunesse (albums, livres-CD, romans).

 

Auteur-compositeur-interprète de chansons pour enfants, enseignant, traduction, Jean-René a toujours eu la passion des livres, des arts et de la créature. Un parcours et une nouvelle aventure qu’il retrace à travers l’interview accordée à Histoire d’en Lire.

 

Et depuis l’automne 2015, deux collections de romans historiques jeunesse ont vu le jour chez Bulles de savon : L’Histoire, c’est un roman et Les détectives de l’Histoire, toutes deux s’adressant à des lecteurs à partir du collège.

Avec L’Histoire, c’est un roman, partez à la découverte d’époques historiques, civilisations, événements. Personnages fictifs et réels se côtoient pour faciliter l’immersion dans le contexte décrit. Des conquêtes espagnoles dans Eldorado à la création du Radeau de la Méduse dans Le Naufragé de la Méduse, en passant par la Renaissance dans Le Temps des loups, tous les sujets historiques et/ou artistiques sont abordés.

                                                                           

Catherine Cuenca, qui a déjà écrit deux romans pour cette collection, nous raconte cette nouvelle aventure : Interview.

Les détectives de l’Histoire est une collection qui mêle roman policier et roman historique. Claude Merle, l’auteur attitré, emmène le lecteur à travers des enquêtes visant à éclaircir des mystères de l’Histoire.

Néron l’incendiaire est le premier titre de cette collection. Maximus Sérénus, le préfet des vigiles, qui a réellement existé, enquête pour savoir si l’Empereur romain est réellement à l’origine du Grand incendie qui a détruit Rome en 64.

Pour cet Evénement, Claude Merle revient sur son parcours d’écrivain et ses nouveaux projets avec les éditions Bulles de savon : Interview.

Bonne découverte et bonnes lectures !