Du miel partout, partout… – C’est mon père qui me l’a dit – Rémy BOUSSENGUI et Sophie AUVIN

du miel partout partout c'est mon père qui me l'a dit

Du miel partout, partout… / C’est mon père qui me l’a dit

Rémy BOUSSENGUI (conteur et chanteur) et Sophie AUVIN (illustratrice)

Editeur : Le Jardin des mots

Collection : Les Petits Savoureux

Année : 2013

Genre : Contes

 

Résumé

Dans le livre Du miel partout, partout… , l’Abeille et le Singe manquent d’ouverture l’un envers l’autre les empêchant de manger ensemble. Et la Tortue est si rusée qu’elle fait accuser le Gorille d’avoir mangé tout le miel du Lion.

Dans le second recueil C’est mon père qui me l’a dit, d’autres animaux font preuve du même état d’esprit. Si la poule gratte le sol, c’est pour chercher l’aiguille que lui avait prêté l’épervier et qu’elle a malencontreusement perdue. La Tortue-Mâle obtient la main de la Princesse parce qu’elle a été plus maline que le Roi. Au commencement du monde, un homme et une femme ont eu deux beaux enfants. Mais ne parvenant pas à les distinguer, ils trouvèrent la solution : l’un est resté noir, tandis que l’autre est devenu blanc.

Mon avis

Le conteur et chanteur gabonais Rémy Boussengui nous transmet toute la richesse de sa culture africaine à travers ces recueils de petits contes. A chaque fois, le constat est le même : il est dommage que les animaux et les humains ne fassent pas preuve de plus de compréhension les uns envers les autres. La morale est que nous sommes tous différents et c’est en l’acceptant, en partageant davantage que nous contribuerons à la paix.

Sur les CD qui accompagnent les livres, la voix chaude et calme de Rémy Boussengui nous transporte tout de suite dans ces histoires, rythmées aux sons d’instruments traditionnels africains comme le poungi (corne de buffle), le moussoumbe (tam-tam d’accompagnement) et bien d’autres.

Les ouvrages permettent de lire les contes avec une mise en page étudiée pour retranscrire l’oralité toujours si chère au conteur, accompagnés d’illustrations colorées de Sophie Auvin qui nous immergent d’emblée en Afrique.

Dépaysement garanti avec une morale universelle mais un plaisir toujours très grand de découvrir d’autres cultures. Dès 4 ans.

Pour en savoir plus sur Rémy Boussengui, visitez le site Les Singuliers.

L’Epopée du Roi Singe – Pascal FAULIOT

l'épopée du roi singe

L’Epopée du Roi Singe

Pascal FAULIOT

Editeur : Casterman

Année : 2010 (Première édition en 1989)

Genre : Légende

 

Résumé

Un jour, au mont des Fleurs et des Fruits, un singe naquit d’un œuf de pierre, fécondé par les éléments. Très vite, ce singe décide de devenir Roi et prend pour palais une caverne se trouvant derrière une cascade, le Rideau de Perles. Après cela, le Roi Singe cherche à atteindre l’immortalité. Celui-ci passe sa vie entre les singes, les humains, les immortels. Il voyage beaucoup pour avancer dans sa quête mais cherche finalement toujours plus. Pourtant, malgré son intelligence, sa force et sa détermination, le Roi Singe se fait piéger par ses ambitions et la colère du Ciel se retourne contre lui.

 

Mon avis

L’Epopée du Roi Singe est devenu un grand classique de la littérature jeunesse. Republié en format poche en 2012 par les éditions Casterman, ce conte romancé par Pascal Fauliot aborde la plus célèbre épopée du monde chinois.

L’auteur nous fait ainsi revivre avec délice et de nombreux rebondissements cette magnifique légende de la littérature chinoise. C’est un vrai moment de divertissement mais qui invite en même temps à la réflexion sur de nombreux thèmes : l’ambition, l’immortalité, la sagesse, la gourmandise, la place de la religion.

Mamie Potiron – Laurence F. DAIGNEAU

mamie potiron

Mamie Potiron

Laurence F. DAIGNEAU

Editeur : Jets d’Encre

Année : 2012

Genre : Conte

 

Résumé

Chez Mamie Potiron, tout est en forme de potiron, jusqu’à son chignon. Bizarrement, seuls les enfants du quartier la connaissent. C’est d’ailleurs le cas de Mélanie qui est invitée par Mamie Potiron pour son anniversaire. La petite fille se demande bien ce qu’a pu lui réserver la vieille dame, si bonne et si douce.

 

Mon avis

Mamie Potiron est un petit conte initialement écrit en 2000 et qu’a revisité Laurence F. Daigneau cette année. C’est un petit texte qu’on peut lire uniquement pour soi ou qu’on peut surtout partager. Car cette notion de partage, de lien est omniprésente. Mamie Potiron est la grand-mère qu’on aurait tous aimé avoir. Elle est douce, tendre, étonnante, normal que tous les enfants du quartier l’adorent !

En résumé, c’est un texte léger, rafraichissant, sympathique, tendre. Ce sont quelques minutes de lecture de détente, très agréables. Le tout servi à chaque page d’une illustration au feutre noir réalisée par l’auteure elle-même.