Haytham, une jeunesse syrienne

Période historique : XXIè siècle Période historique Haytham, une jeunesse syrienne Autres

Type de document : Bande dessinée

Auteur : HENIN Nicolas

Illustrateur : PARK Kyungeun

Editeur : Dargaud

Année d'édition : 2016

A partir de 13 ans.

ISBN : 978-2-205-07590-8

Prix : 17,95 €

Haytham, une jeunesse syrienne
Achetez Haytham, une jeunesse syrienne moins cher  DecitreDecitre Ebooks

Résumé

Haytham al-Aswad est né le 20 août 1996 à Deraa, en Syrie. Il grandit paisiblement entouré de sa famille. En 2000, lorsque meurt le tyran Hafez El-Assad, la population croit à un retour à la liberté. L'arrivée au pouvoir de son fils Bachar El-Assad semble le confirmer. Mais très vite, les choses changent. L'opposition est de nouveau muselée. Le père d'Haytham qui milite activement contre le régime en place est menacé, et par ricochet sa famille. Il fuit en France et s'occupe de faire rapidement venir sa famille. Malgré les difficultés et la barrière de la langue, Haytham s'adapte rapidement à son nouvel environnement.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Haytham, une jeunesse syrienne
Haytham, une jeunesse syrienne est une bande-dessinée à caractère autobiographique mais scénarisée par Nicolas Hénin et dessinée par Kyungeun Park. L'un et l'autre ont adapté en texte et en image la témoignage du jeune Haytham, d'origine syrienne et désormais réfugié en France.

Ce livre est un témoignage direct d'un contexte géopolitique malheureusement toujours d'actualité. Haytham a grandi dans une famille dont le père est un farouche opposant au régime en place représenté par Bachar El-Assad, succédant à son père Hafez. La population est en permanence sous le joug de ce tyran et les opposants sont les premiers menacés par le régime. La bande-dessinée montre bien la menace qui plane en permanence, l'omniprésence des espions qui circulent dans la population. Alors choix du témoin et des auteurs ou non, on ne trouve que très peu de cases où la violence est montrée, même si elle est sous-jacente tout au long de la BD. Et Haytham et sa mère ont la chance de pouvoir se rendre assez facilement en France pour retrouver leur père et mari, réfugié à Paris. Même si ce scénario s'est produit pour cette famille, il ne reflète pas le parcours du combattant que rencontrent les milliers de réfugiés qui fuient la Syrie et le régime tyrannique.

Les dessins en noir et blanc de Kyungeun Park sont très réussis et on a justement cette impression de suivre une tranche de vie, un retour en arrière, des souvenirs de famille.

Une très bonne bande-dessinée pour appréhender la question syrienne, le printemps arabe, à partir d'un scénario accessible.

A lire aussi, d'autres chroniques de la bande-dessinée Haytham : une jeunesse syrienne de Nicolas HENIN :
- Haytham : une jeunesse syrienne sur le site Lirado
- Haytham : une jeunesse syrienne sur le blog Pretty books
- Haytham : une jeunesse syrienne sur le blog Enna lit, Enna vit !.