Te souviens-tu de Wei ? : l'histoire d'un travailleur chinois de la Grande Guerre

Période historique : XXè siècle Période historique Te souviens-tu de Wei ? : l'histoire d'un travailleur chinois de la Grande Guerre La Première Guerre mondiale

Type de document : Album

Auteur : ABOLIVIER Gwenaëlle

Illustrateur : ZAÜ

Editeur : Hongfei Culture

Année d'édition : 2016

A partir de 9 ans.

ISBN : 978-2-3555-8110-6

EAN : 9782355581106

Prix : 15,50 €

Te souviens-tu de Wei ? : l'histoire d'un travailleur chinois de la Grande Guerre
Achetez Te souviens-tu de Wei ? : l'histoire d'un travailleur chinois de la Grande Guerre moins cher  Decitre

Résumé

En 1916, Wei a tout juste vingt ans. Très pauvre, il espère des jours meilleurs en quittant la Chine pour rallier la France à bord d'un navire qui transporte des milliers d'autres Chinois comme lui. Seulement, rien ne se passe comme il le pensait. Tous sont envoyés en baie de Somme, à proximité du front où combattent les Alliés contre les Allemands. Les Chinois ne participent pas aux combats mais sont maltraités, ils travaillent durs du matin au soir pour creuser des tranchées, dans des usines d'armement. Beaucoup meurent du manque d'hygiène, des conditions de travail, du froid, du mal du pays. A l'issue de la guerre, une partie des survivants repart en Chine, quand d'autres choisissent de s'établir en France.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Te souviens-tu de Wei ? : l'histoire d'un travailleur chinois de la Grande Guerre
Auteur et journaliste, Gwenaëlle Abolivier s'intéresse à un sujet sur la Grande Guerre encore trop méconnu : l'arrivée d'environ 140 000 Chinois à partir de 1916 en France pour participer à l'effort de guerre, aux côtés des Alliés.

Partant d'une histoire vraie, elle a imaginé le parcours de Wei, tout juste âgé de vingt ans, pauvre et espérant une vie meilleure en acceptant de partir pour l'Occident. Des dizaines de milliers d'autres Chinois ont suivi le même rêve et ont vécu le même désenchantement. Arrivés en baie de Somme, ils se retrouvent tout proches du front, même si leur "contrat" prévoit qu'ils n'iront pas combattre. D'autres facteurs seront à l'origine de la mort de 20 000 Chinois, d'après les estimations. Des hommes inhumés au cimetière de Nolette, à Noyelles-sur-Mer, en Picardie.

En interpellant le lecteur dès le titre de l'album, Gwenaëlle Abolivier veut transmettre cette histoire et rendre hommage à ces milliers d'hommes qui ont souffert eux aussi de ce terrible conflit. Et elle le fait de magnifique manière à travers un texte poétique, émouvant, très évocateur de cette sombre période. Souvenons-nous de Wei, de son déracinement, de son mal de vivre si loin des siens, de ses conditions de travail si pénibles, de sa tristesse d'avoir perdu des camarades et de son souhait d'avoir finalement choisi de rester en France pour fonder une famille. C'est ce qu'on appelle la première "immigration" chinoise.

Occupant entièrement les pages de cet album grand format, les illustrations de Zaü aux couleurs plutôt sombres rendent elles aussi compte de la noirceur de cette période, de cette nouvelle vie aussi morne que la précédente bien que différente.

La partie documentaire en fin de livre comporte en premier un texte signé de Gwenaëlle Abolivier précisant ses démarches pour écrire ce livre et son ressenti en découvrant ces informations ; et en second, des pages s'arrêtant sur la vie de ces travailleurs chinois si loin de leur pays.

A lire aussi, d'autres chroniques de l'album Te souviens-tu de Wei ? de Gwenaëlle ABOLIVIER :
- Te souviens-tu de Wei ? sur le site Ricochet
- Te souviens-tu de Wei ? sur le site La Cliothèque
- Te souviens-tu de Wei ? sur le blog Baz'art
- Te souviens-tu de Wei ? sur le site Livralire
- Te souviens-tu de Wei ? sur le site France Culture.