Le Sel de nos larmes

Période historique : XXè siècle Période historique Le Sel de nos larmes La Seconde Guerre mondiale

Type de document : Roman

Auteurs : SEPETYS Ruta, FORMENTELLI Bee (traducteur)

Editeur : Gallimard jeunesse

Collection : Scripto (Gallimard jeunesse)

Année d'édition : 2016

A partir de 12 ans.

ISBN : 978-2-0705-8071-2

EAN : 9782070580712

Prix : 16,50 €

Le Sel de nos larmes
Achetez Le Sel de nos larmes moins cher  DecitreDecitre Ebooks

Résumé

En janvier 1945, l'armée russe fond progressivement sur l'Allemagne, contraignant la population du côté oriental à fuir pour échapper aux représailles. Florian Beck de Prusse orientale, Joana la Lituanienne, Emilia la Polonaise et Alfred l'Allemand parviennent à embarquer sur le Wilhem Gustloff, un énorme navire qui doit conduire plus de 10 000 réfugiés à Kiev.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Le Sel de nos larmes
Après l'immense succès international de son roman Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, Ruta Sepetys explore un nouveau point de la Seconde Guerre mondiale, le torpillage du navire allemand Wilhem Gustloff par un sous-marin russe, le 30 janvier 1945. Or, cette catastrophe maritime est restée largement méconnue du grand public alors qu'elle a été la plus meurtrière de tous les temps. Le Wilhem Gustloff transportait plus de 10 000 passagers, réfugiés, soldats, personnels de bord, et 9000 environ ont péri dans le naufrage, soit presque 9 fois plus que pour le Titanic !

Début 1945, l'Allemagne essuie plusieurs revers, l'armée russe se rapproche inexorablement, les populations découvrent l'existence et l'horreur des camps de concentration. Alors un navire qui sombre emportant avec lui des milliers de réfugiés allemands ne provoque pas spécialement de compassion auprès des populations qui ont tant souffert de l'Allemagne nazie.

Le temps a passé et Ruta Sepetys aborde cet événement tragique avec un point de vue plein d'humanité. Que les naufragés aient été allemands, lituaniens, polonais ou autres, ils n'en restent pas moins des victimes humaines, prises dans la tourmente d'un immense conflit qui a coûté la vie à des millions de personnes. Et pour sa narration, elle a choisi d'alterner quatre voix : celle de Joana, une jeune infirmière lituanienne ; celle de Florian Beck, un faussaire prussien ; celle d'Emilia, une Polonaise de 15 ans enceinte à cause d'un viol ; celle d'Alfred, un matelot allemand embarquant à bord du Wilhem Gustloff. D'autres personnages gravitent autour d'eux et ont aussi leur importance. Hormis Alfred, fervent admirateur d'Adolf Hitler, c'est un petit groupe qui se constitue, qui s'entraide, malgré certaines divergences. Leur but est de rester ensemble à bord du navire pour atteindre Kiev où ils espèrent enfin reprendre une vie normale, retrouver des proches. Ainsi, tour à tour, chacun raconte son vécu de l'exil sur les routes, de l'avancée des russes qui terrorise tout le monde, de la marche continuelle dans le froid et la faim. Au départ, la méfiance est de mise mais tous se rendent bien compte que la survie n'est possible qu'en s'unissant. C'est ainsi que les dialogues se font davantage, que nous apprenons à connaître chacun un peu plus, que nous découvrons leur parcours, ce qui les amène à se retrouver ainsi pris dans cet exode massif. Chacun a vu son existence bouleversée par la guerre et espère tout reconstruire une fois en sûreté.
Le destin en décide autrement.

Le récit s'accélère dans la dernière partie du récit, lorsque le navire est percuté par les trois torpilles. Ce final est insoutenable. A travers les quatre personnages, l'auteur décrit le naufrage, nous fait être le témoin des milliers de personnes prises au piège à l'intérieur du navire, qui périssent noyées ou de froid dans l'eau glaciale de la mer Baltique en cet hiver 1945.

Un roman magistral au sujet d'une tragédie que nous devrions davantage connaître pour rendre hommage aux victimes de la barbarie humaine.

A lire aussi, d'autres chroniques du roman Le Sel de nos larmes de Ruta SEPETYS :
- Le Sel de nos larmes sur le blog Nouveautés Littérature Jeunesse
- Le Sel de nos larmes sur le blog Carnet parisien
- Le Sel de nos larmes sur le blog Un jour. Un livre.
- Le Sel de nos larmes sur le blog Le sentier des mots
- Le Sel de nos larmes sur le blog Croque les mots.