La Seine était rouge : Paris, octobre 1961

Période historique : XXè siècle Période historique La Seine était rouge : Paris, octobre 1961 La Guerre d'Algérie

Type de document : Roman

Auteur : SEBBAR Leïla

Editeur : Actes Sud

Collection : Babel (Actes Sud)

Année d'édition : 2009

A partir de 14 ans.

ISBN : 978-2-7427-8557-5

EAN : 9782742785575

Prix : 6,60 €

La Seine était rouge : Paris, octobre 1961
Achetez La Seine était rouge : Paris, octobre 1961 moins cher  Decitre

Résumé

Amel est âgée de 16 ans. Elle est née en France, à Nanterre. Malgré toute sa bonne volonté, la jeune fille n'a jamais réussi à parler l'arabe, la "langue des ancêtres" comme dit sa grand-mère Lalla. Du coup, elle ne comprend pas ce que se disent sa mère Noria et sa grand-mère. Elle sait que les deux femmes parlent de choses graves mais elles repoussent sans cesse le moment de révéler la vérité à Amel.

Omer a 27 ans, il est un journaliste algérien réfugié. Aux côtés d'Amel, il évoque l'histoire algérienne actuelle et l'aide à retracer les événements survenus le 17 octobre 1961.

Louis est un jeune cinéaste de 25 ans. Il produit un film composé de témoignages concernant le 17 octobre 1961. Noria, la mère d'Amel, accepte de se confier. Elle n'avait que 9 ans quand sa mère Lalla l'a emmenée à la manifestation familiale et silencieuse, à Paris. Le père était justement l'un des organisateurs de cette manifestation.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis La Seine était rouge : Paris, octobre 1961
La Seine était rouge : Paris, octobre 1961 est paru initialement en édition jeunesse chez Thierry Magnier, en 1999. Depuis 2009, ce roman a été republié par les éditions Actes Sud, dans la collection Babel.

Dans ce texte relativement court (112 pages) et composé de chapitres éclairs, Leïla Sebbar laisse parler plusieurs personnages. Il y a ceux qui ont vécu les événements de 1961, ceux qui en 1996 cherchent à savoir ce qu'il s'est passé le 17 octobre 1961. Ce roman est là pour nous faire connaître l'horreur de cette terrible journée à Paris. Pour que tout le monde sache et surtout n'oublie jamais ! A cette époque, c'est Maurice Papon qui était le préfet de police de Paris.

La jeune Amel, grâce au film de Louis, parvient à recouper les témoignages et à reconstituer le fil des événements. La voix de sa mère est constamment présente à ses côtés. Le témoignage de Noria apparaît clairement comme la vérité des faits.

C'est un roman très fort, au style littéraire peu commun qui déroutera peut-être un peu le lectorat adolescent. C'est sans doute pour cette raison que le livre trouve un nouveau souffle dans une édition pour adultes mais il reste une référence incontournable concernant ces événements.