Le Secret du dernier poilu

Période historique : XXè siècle Période historique Le Secret du dernier poilu La Première Guerre mondiale

Type de document : Roman

Auteur : CUENCA Catherine

Editeur : Oskar

Collection : Histoire et société (Oskar)

Année d'édition : 2012

A partir de 9 ans.

ISBN : 978-2-3500-0956-8

EAN : 9782350009568

Prix : 9,95 €

Le Secret du dernier poilu
Achetez Le Secret du dernier poilu moins cher  Decitre

Résumé

En 2008, Laura, élève de 6ème, accompagnée de sa mère, rend visite tous les mercredis midi à son arrière-grand-père Eugène Ruy et sa grand-mère Rose. Agé de 109 ans, son pépé Eugène est l'un des derniers survivants de la Première Guerre mondiale. Laura aime l'entendre raconter la guerre. Et puis, à l'occasion des commémorations des 90 ans de la fin de la guerre, Eugène est bouleversé par une émission télévisée sur les survivants du conflit. Laura essaie bien sûr de comprendre pourquoi son arrière-grand-père est autant touché. Ce dernier accepte de la mettre dans la confidence et revient sur ce qu'il a vécu le 8 mars 1916 dans le petit village de Cumières.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Le Secret du dernier poilu
Passionnée et spécialiste de la Grande Guerre, Catherine Cuenca reprend l'histoire d'Eugène Ruy que nous avons connu dans son roman Frères de guerre.

Dans Le Secret du dernier poilu, Eugène a 109 ans en 2008 et il est l'un des derniers survivants de ce conflit. Sa complicité avec son arrière-petite-fille Laura nous permet de découvrir un aspect qu'on méconnaît de ce conflit : les fraternisations entre soldats d'armées ennemies. En fait, la littérature et le cinéma ont déjà beaucoup abordé les fraternisations de Noël 1914. Ici, l'auteure a voulu nous montrer que ces rapprochements ont eu lieu tout au long de la guerre, à tout moment (contrairement à ce qui est mentionné par erreur dans le résumé de la quatrième de couverture du livre). Les soldats s'échangeaient de la nourriture, des cigarettes, des objets, parlaient de leur famille. Ils le faisaient avec le plus de discrétion possible car l'Etat major étaient contre et punissaient sévèrement ceux qui faisaient preuve d'"intelligence avec l'ennemi".

Le témoignage d'Eugène est très émouvant. Par le regard de Laura et la proximité qu'elle a avec son aïeul, on parvient à ressentir ces émotions et à tenter d'imaginer l'horreur de cette guerre et surtout son absurdité. Un petit dossier documentaire illustré clôt le roman avec une interview de Catherine Cuenca, une chronologie de la Première Guerre mondiale, le bilan du conflit et une présentation de Lazare Ponticelli, le dernier poilu mort en 2008.

Catherine Cuenca a pris soin de faire concorder les dates pour que l'ensemble soit parfaitement crédible. Et bien évidemment, nous ne pouvons que vous conseiller de lire Frères de guerre si ce n'est pas déjà fait pour connaître tout le vécu d'Eugène Ruy, jeune soldat de 16 ans pendant la Première Guerre mondiale. Du reste, les deux romans peuvent quand même se lire indépendamment.

En complément, je vous invite à lire la chronique du Blogamoi au sujet du roman Le Secret du dernier poilu de Catherine CUENCA.