Le Retour du soldat malgré lui

Période historique : XXè siècle Période historique Le Retour du soldat malgré lui La Seconde Guerre mondiale

Type de document : Roman

Auteurs : FISCHER Daniel, DE MATHUISIEULX Sylvie

Illustrateur : STRICKLER Benjamin

Editeur : La Nuée bleue

Année d'édition : 2022

A partir de 10 ans.

ISBN : 978-2-7165-0919-0

Prix : 10,00 €

Le Retour du soldat malgré lui
Achetez Le Retour du soldat malgré lui moins cher 

Résumé

4 avril 1944. Tout juste âgé de 18 ans, Henri Werth doit quitter sa famille et son village natal de Drulingen pour être incorporé dans la Wehrmacht, l'armée d'Hitler. Tous les hommes alsaciens et mosellans en âge de combattre doivent intégrer, malgré eux, l'armée nazie. Le 14 juillet 1945, alors que la population se réunit de nouveau pour la fête nationale, Henri est de retour chez lui. Rescapé de la guerre, ce retour est bien difficile. Même si ses proches sont évidemment heureux de le retrouver sain et sauf, lui peine à retrouver sa place dans son foyer. Il reste profondément marqué par les horreurs vécues sur le front.

Citations
"Après ce qu'il a vécu, Henri est incapable d'envisager, pour lui, un avenir aussi réjouissant.
Tout à coup, il est submergé par un grand sentiment d'injustice. Comment ses parents peuvent-ils afficher un bonheur aussi insolent alors qu'ils sont sans nouvelles de leur fil aîné ? Lui qui a dû endurer tant de souffrances alors qu'il n'a pas vingt ans, en veut à son père, depuis toujours tellement privilégié. [...]
Henri lui en veut maintenant, d'être un membre de cette génération qui a laissé venir la guerre sans l'en empêcher. Qui a ensuite laissé les jeunes en assumer les conséquences. En fait, son père le dégoûte. Particulièrement en cet instant où il le voit danser, si content de lui, la conscience si tranquille."
p. 41 à 43

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Le Retour du soldat malgré lui
Maison d'édition alsacienne, La Nuée bleue s'attache à valoriser l'histoire de la région à travers son catalogue.
L'expression "les malgré nous" désigne les Alsaciens et Mosellans incorporés de force dans la Wehrmacht, l'armée allemande, pendant la Seconde Guerre mondiale.
Le Retour du soldat malgré lui met en scène l'un d'entre eux.

L'Alsace allemande
Le roman pose d'emblée le cadre géographique et historique.
Les auteurs, Daniel Fischer et Sylvie de Mathuisieulx, tout deux alsaciens, ont imaginé l'histoire d'Henri, tout jeune appelé pour partir à la guerre, le 4 avril 1944.
Dans le cahier documentaire en fin de livre, Daniel Fischer, professeur agrégé à l'INSPE de Lorraine et docteur en histoire moderne, apporte de nombreuses précisions sur la défaite de l'Allemagne et la libération de l'Europe, l'incorporation forcée de la jeunesse alsacienne et mosellane, et le retour difficile après avoir vécu les horreurs de la guerre.
C'est dans ces pages qu'est rappelé que les jeunes hommes en âge de combattre en Alsace et Moselle étaient contraints de partir sous l'étendard allemand et non français ! D'où l'expression des "malgré nous", "malgré lui" comme on le retrouve dans le titre du roman.
Certains ont même fait le choix de déserter pour éviter cette infamie mais de lourdes menaces pesaient sur leurs familles.

Le retour à une vie "normale"
Autre point abordé dans ce livre, c'est le difficile retour de tout ceux qui ont survécu à cette guerre.
C'est le cas d'Henri qui revient chez lui en juillet 1945. La population est en liesse, après la victoire et le départ de l'armée allemande du territoire alsacien, qui redevient pleinement français.
Avec justesse, les auteurs montrent à quel point Henri a peiné à reprendre sa place parmi les siens, qui sont évidemment tellement heureux de le revoir. Mais en onze mois de guerre, le jeune homme a tellement changé ! Il garde tant de souffrances au fond de lui, qu'il est persuadé que ses proches ne peuvent pas le comprendre. Et comment, même, renouer avec celle dont il était amoureux, avant de partir ?
Malgré ses accès de violence et de colère, on est, à la fois, sensible à la détresse du jeune homme et à l'inquiétude de sa famille qui ne sait pas comment agir avec lui pour qu'il reprenne ses marques.

Dès la couverture du livre et à chaque début de chapitre, Benjamin Strickler a mis en images des moments phares du récit et ce tiraillement du soldat "malgré nous" entre Alsace française et armée allemande, et son retour à la vie civile.

Entre narration et dialogues, ce roman éclaire, de manière accessible, sur cette fin de conflit et la situation spécifique de l'Alsace et de la Moselle pendant la guerre.