La Rafle d'Izieu

Période historique : XXè siècle Période historique La Rafle d'Izieu Seconde-Guerre mondiale - Shoah

Type de document : Bande dessinée

Auteur : BRESSON Pascal

Illustrateur : SALVADORI Giulio

Editeur : La Boîte à bulles

Année d'édition : 2024

A partir de 14 ans.

ISBN : 978-2-84953-498-4

Prix : 26,00 €

La Rafle d'Izieu
Achetez La Rafle d'Izieu moins cher 

Résumé

Créée en 1943 par le couple Sabine et Miron Zlatin, la Maison d'Izieu, située dans l'Ain, accueille des enfants juifs provenant de la "colonie des enfants réfugiés de l'Hérault".
Ici, la vie est paisible jusqu'au début de l'année 1944.
L'armée allemande prend le contrôle de cette zone, précédemment sous domination italienne, et multiplie les arrestations de Juifs.
Le 6 avril 1944, des soldats et officiers de la Wehrmacht débarquent à la Maison d'Izieu et arrêtent tous les adultes et enfants présents. Tous sont d'abord conduits à la prison de Drancy, puis, le 13 avril, déportés vers le camp d'Auschwitz-Birkenau.

Citations
"- Ce matin, vers 8h30, deux camions de plus d'une quinzaine de soldats de la Wehrmacht sont montés à la colonie d'Izieu. Ils ont raflé tous les gosses avec leurs éducateurs.
- Quelle bande de salauds, oser s'attaquer à des gamins !
- Je me suis rendu à la colonie dès que j'ai reçu l'alerte, mais c'était trop tard... En plus d'avoir embarqué les gosses, ils ont tout dévasté à l'intérieur de la maison."
p. 27

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis La Rafle d'Izieu
Pascal Bresson est un scénariste de BD qui travaille régulièrement sur des sujets liés aux guerres mondiales ou des personnalités du XXe siècle.
Pour commémorer le 80e anniversaire de la rafle d'Izieu, il retrace avec finesse et précision l'événement dans un roman graphique de 143 pages, avec Giulio Salvadori aux dessins.

Une BD hommage
Pascal Bresson et Giulio Salvadori se sont rendus tous les deux à la maison d'Izieu en août 2020 pour y rencontrer Dominique Vidaud, le directeur de ce lieu de mémoire, signataire de la postface du livre.
Les deux hommes avaient à cœur de s'imprégner de l'histoire de ce lieu, celle des enfants, des éducateurs et éducatrices qui y ont vécu.
L'objectif de la BD était à la fois de retracer les événements du 6 avril 1944 et la déportation des enfants et adultes qui s'en est suivie ; mais aussi de restituer les témoignages de celles et ceux qui ont échappé à l'arrestation ou l'ont vue ; des personnes qui ont été amenées à témoigner devant le tribunal de Lyon entre le 11 mai et le 4 juillet 1987, pour le procès de Klaus Barbie.

De la rafle au procès
Complète et parfaitement documentée, la BD La Rafle d'Izieu entremêle le temps des événements, le temps de l'enquête menée par un gendarme de Brégnier-Cordon, qui veut comprendre comment la Wehrmacht en est venue jusqu'à la maison d'Izieu, et le temps du procès de Barbie en 1987.
Par son choix de couleurs, Giulio Salvaldori indique au lecteur si l'on se situe en 1944 ou au moment du procès ; si on est dans la description des faits ou dans le temps du souvenir.
Une narration qui se répond donc tout au long de l'album pour laisser s'exprimer les témoins de l'époque, encore vivants au moment du procès, ou nous faire revivre la tragédie du 6 avril des enfants et éducateurs d'Izieu.

Dense et nécessaire, La Rafle d'Izieu rend un vibrant hommage aux victimes de la barbarie nazie et les font revivre pour qu'on ne les oublie jamais.
Alors que tant d'autres enfants et adultes juifs ont été tués par les Nazis, les occupants de la Maison d'Izieu restent dans la mémoire grâce au travail acharné de Sabine Zlatin, absente des lieux au moment de la rafle, et qui n'a cessé d'œuvrer pour la mémoire des enfants et adultes arrêtés et déportés. C'est grâce à elle qu'a été inaugurée la Maison d'Izieu, le 24 avril 1994, en présence de Jacques Chirac et François Mitterrand.

Un magnifique et émouvant travail de mémoire.