Oradour sur Glane : un village si tranquille

Période historique : XXè siècle Période historique Oradour sur Glane : un village si tranquille La Seconde Guerre mondiale

Type de document : Roman

Auteur : BRIERE Vanina

Editeur : Oskar

Collection : Histoire et société (Oskar)

Année d'édition : 2018

A partir de 10 ans.

ISBN : 979-10-214-0628-5

Prix : 10,95 €

Oradour sur Glane : un village si tranquille
Achetez Oradour sur Glane : un village si tranquille moins cher  Decitre

Résumé

Jusqu'au samedi 10 juin 1944, le village limousin d’Oradour-sur-Glane était bien tranquille, malgré ces temps de guerre. Mais ce jour-là, un convoi de soldats allemands encercle le bourg et rassemble les habitants sur le Champ de Foire. Les hommes sont enfermés dans une grange pour y être abattus puis brûlés. Les femmes et les enfants sont réunis dans l’église et périssent dans les flammes.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Oradour sur Glane : un village si tranquille
Historienne et chercheuse à la Fondation pour la mémoire de la Déportation, Vanina Brière continue d'écrire pour la jeunesse des romans basés sur des faits authentiques et s'appuyant sur des archives et des témoignages.

Ici, elle retrace le massacre de la population du petit village d'Oradour-sur-Glane par les SS le 10 juin 1944. Le récit débute le 4 juin 1944 pour rappeler qu'Oradour-sur-Glane est un village tranquille, qui n'a pas vu les Allemands depuis le 11 novembre 1942. Les gens du village parviennent à subvenir correctement à leurs besoins grâce à leurs jardins et leurs élevages d'animaux. Grâce au tramway, certains vont travailler à Limoges facilement. Les enfants peuvent suivre l'école au village. Tout semble se passer plutôt bien malgré le pays en guerre.

Et puis, dès le chapitre 3, le 10 juin 1944, cette tranquillité bascule. Un convoi de SS arrive et les Nazis commencent à rassembler méthodiquement tous les habitants du village sur la place du Champ de Foire. Les hommes sont séparés des femmes et des enfants. Tout aussi méthodiquement, les soldats allemands abattent toute la population du village, les hommes dans une grange, les femmes et les enfants dans l'église. Seuls Robert et cinq autres personnes parviendront à échapper au plus grand massacre de civils perpétré en France pendant la Seconde Guerre mondiale.

Vanina Brière s'est justement appuyée sur le témoignage de Robert Hébras, qui a réussi à s'échapper de la grange, après s'être fait passer pour mort. Albert Valade, qui a préfacé le livre, apporte lui aussi son témoignage alors qu'il a assisté impuissant à cette tragique journée depuis le village voisin où il habitait.

Au fil des jours, puis des minutes, la tension et l'émotion montent parallèlement à l'horreur à laquelle on assiste. Vanina Brière a fait le choix d'un roman vrai, qui n'enrobe rien, qui dit les choses, telles qu'elles ont eu lieu, parce que rien ne pourra jamais adoucir de telles atrocités.

Les deux derniers chapitres sont très intéressants, ils concluent ce récit d'abord par des chiffres : 642 hommes, femmes et enfants ont été exécutés à Oradour-sur-Glane le 10 juin 1944. Vanina Brière revient sur les circonstances qui ont permis aux six survivants d'en réchapper. Puis, elle avance dans le temps, parle du procès de 1953 où ont été jugés les responsables du massacre. Elle termine par une image forte, celle des présidents François Hollande (France) et Joachim Gauck (Allemagne) entourant Robert Hébras le 4 septembre 2013 sur les lieux du massacre et affichant ainsi de vrais liens de réconciliation et la volonté inébranlable que ces horreurs ne se reproduisent jamais.

Le livre se termine par un dossier documentaire ouvrant sur le monde à cette époque-là. Un peu plus de 10 pages pour aborder d'autres faits d'importance dans le monde comme le massacre de Nankin en Chine, en 1937 ; le procès du groupe de résistants la Rose blanche en février 1943 ; la Shoah par balles ou encore la dictature au Portugal. Le dossier ouvre aussi sur les arts et idées en vogue, les progrès des sciences et techniques, la vie quotidienne dans les années 1940 et fait un zoom sur quelques personnalités marquantes.

A lire aussi, d'autres chroniques du roman Oradour sur Glane : un village si tranquille de Vanina BRIERE :
- Oradour sur Glane : un village si tranquille sur le blog Calypso.