Mémoire à vif d'un poilu de quinze ans

Période historique : XXè siècle Période historique Mémoire à vif d'un poilu de quinze ans La Première Guerre mondiale

Type de document : Roman

Auteur : TENOR Arthur

Editeur : Gulf Stream

Collection : L'Histoire comme un roman (Gulf Stream)

Année d'édition : 2007

A partir de 11 ans.

ISBN : 978-2-909421-96-4

EAN : 9782909421964

Prix : 8,00 €

Mémoire à vif d'un poilu de quinze ans
Achetez Mémoire à vif d'un poilu de quinze ans moins cher  Decitre

Résumé

Maximilien a 15 ans. Il vit avec son grand-père à Paris et est vendeur à la criée pour le journal Le Matin. Son rêve est de devenir journaliste. Avec l'annonce de la mobilisation générale et le début de la guerre, il espère bien en profiter pour réaliser ses premiers reportages. Malgré le refus catégorique de son rédacteur en chef, il est décidé : il s'équipe et part à vélo pour se rapprocher du front dans le Nord de la France. Il rencontre les premiers soldats français mais ceux-ci sont peu bavards. Alors qu'une attaque allemande frappe la zone où ils se trouvent, Max sauve la vie d'un caporal, Gaston. Ce dernier prend le jeune garçon sous son aile et l'amène avec lui jusque dans les tranchées.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Mémoire à vif d'un poilu de quinze ans
Mémoire à vif d'un poilu de quinze ans est le récit d'un adolescent, Maximilien qui veut réaliser son rêve et qui bascule finalement dans l'horreur des tranchées. C'est l'insouciance et la naïveté de cet âge-là mais en vivant de tels évènements, il devient adulte avant l'heure.

Arthur Ténor ne manque pas de replacer le contexte de cette guerre : la mobilisation générale et l'enthousiasme des premiers jours, l'assassinat de Jean Jaurès, l'assurance que cette guerre sera courte et surtout la der des ders, les taxis de la Marne, et bien sûr, les combats dans les tranchées. Le récit mêle narrateur à la 3ème personne et extraits en italique du carnet de Max où il raconte ce qu'il voit.

Parti comme correspondant de guerre, Max devient un vrai soldat avec tous les risques que cela comporte. L'auteur a choisi une phrase de fin qui ouvre sur une nouvelle période bien sombre.

A lire aussi, d'autres chroniques du roman Mémoire à vif d'un poilu de quinze ans d'Arthur TENOR :
- Mémoire à vif d'un poilu de quinze ans sur le blog Livre-R et associés
- Mémoire à vif d'un poilu de quinze ans sur le blog Les lectures de Livraline
- Mémoire à vif d'un poilu de quinze ans sur le site Ricochet
- Mémoire à vif d'un poilu de quinze ans sur le site Grande Guerre et littérature jeunesse
- Mémoire à vif d'un poilu de quinze ans sur le site Lirado.