Le Journal d'Eulalie : un amour de guerre

Période historique : XXè siècle Période historique Le Journal d'Eulalie : un amour de guerre La Seconde Guerre mondiale

Type de document : Roman

Auteur : CUENCA Catherine

Editeur : Oskar

Collection : Histoire et société (Oskar)

Année d'édition : 2010

A partir de 10 ans.

ISBN : 978-2-3500-0591-1

EAN : 9782350005911

Prix : 9,95 €

Le Journal d'Eulalie : un amour de guerre
Achetez Le Journal d'Eulalie : un amour de guerre moins cher  Decitre

Résumé

Les parents de Marianne et de son frère Louis sont divorcés. Pour une fois, ils partent en vacances avec leur père, professeur d'Histoire, en Normandie pour découvrir les célèbres lieux de la Seconde Guerre mondiale et du débarquement du 6 juin 1944. Tout ceci ne s'annonce pas très amusant pour les deux enfants.

Leur père a loué une maison Les Ajoncs dont s'occupe une vieille dame, Paulette. Dès leur arrivée, elle leur dit que cette maison a connu un terrible drame : une jeune domestique qui y travaillait pendant la guerre se serait suicidée après avoir été tondue à la Libération, parce qu'elle aurait eu une relation avec un officier allemand occupant aussi cette maison.

Or, en rangeant ses affaires dans une armoire, Marianne découvre un petit journal intime. Elle commence à le lire et découvre l'histoire de cette jeune domestique prénommée Eulalie. Son récit débute en mars 1944. Elle raconte comment elle vit l'arrivée de cet officier allemand, son tiraillement entre l'attitude demandée par sa maitresse et son attirance envers le jeune homme.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Le Journal d'Eulalie : un amour de guerre
Avec Le Journal d'Eulalie, Catherine Cuenca met l'accent sur un aspect de la Seconde Guerre mondiale sans doute encore peu connu des jeunes lecteurs : la tonte des femmes ayant eu des relations ou ayant collaboré avec l'ennemi. Comme le rappelle très justement le petit dossier à la fin du roman, il s'agissait d'un châtiment très violent qui aurait sans doute été beaucoup plus utilisé que ce que l'on croit.

Ce roman se passe dans notre présent, Marianne en est la narratrice. Et par sa découverte du journal intime d'Eulalie, elle nous replonge en pleine guerre pour essayer de revivre l'histoire de cette domestique. Comme quoi, malgré les guerres, l'amour reste fort et la nationalité n'entre plus en compte. Sauf pour les autres qui ne peuvent pas comprendre cela et qui veulent donc punir sévèrement celles qui ont succombé.

Il y a donc constamment des allers et retours entre le présent et le passé, ce dernier étant symbolisé par les écrits d'Eulalie reportés en italique dans le livre. Peut-être que ce choix d'écriture est encore plus marquant pour les lecteurs. Plus de 60 ans se sont écoulés depuis la fin de la guerre et beaucoup de jeunes n'ont peut-être qu'une idée évasive de ce conflit. En se mettant dans la peau d'une jeune fille de leur âge qui part à la découverte de l'Histoire, on comprend mieux comment cela peut vraiment marquer et devenir beaucoup plus concret.

A lire aussi, deux autres chroniques du roman Le Journal d'Eulalie de Catherine CUENCA :
- Le Journal d'Eulalie sur le blog A chacun sa vérité
- Le Journal d'Eulalie sur le blog Rencontres - lectures ados.