J'irai avec toi par mille collines

Période historique : XXè siècle Période historique J'irai avec toi par mille collines Le génocide rwandais

Type de document : Roman

Auteur : JANSEN Hanna

Editeur : Hachette

Collection : Le Livre de poche jeunesse (Hachette)

Année d'édition : 2004

A partir de 13 ans.

ISBN : 2-0132-2286-6

EAN : 978-2-0132-2286-0

Prix : 5,60 €

J'irai avec toi par mille collines
Achetez J'irai avec toi par mille collines moins cher 

Résumé

Jeanne d’Arc Umubyeyi appelée plus couramment Jeanne, vit dans une famille tutsie aisée du Rwanda avec ses parents, son frère Jando et sa petite sœur Teya.

En avril 1994, Jeanne a seulement 8 ans quand les Tutsis sont attaqués par les Hutus. Tués à bout portant, massacrés à la machette, roués de coups, les Tutsis sont tués par centaines, par milliers. Il faut fuir. Emportant le nécessaire, les hommes, les femmes et les enfants se rassemblent dans un camp, pensant être à l'abri. Mais la guerre menée par les Hutus les rattrape. Jeanne, sa famille et les autres Tutsis du camp se retrouvent parqués dans un gymnase que font exploser les Hutus. Jeanne a réussi à sortir du bâtiment avant l'explosion. Dehors, elle assiste au massacre de sa mère. Retrouvant un certain courage, elle s'enfuit et retrouve la trace de son père. Cependant, les Hutus traquent les Tutsis partout, dans la forêt, dans les champs et continuent leurs massacres. Jeanne est la seule rescapée de sa famille.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis J'irai avec toi par mille collines
J'irai avec toi par mille collines est un témoignage, une histoire vraie écrite par Hanna Jansen, la mère adoptive allemande de Jeanne, la petite fille de ce livre. Avec la plus grande patience, une énorme tendresse et beaucoup d'amour, Hanna Jansen a pris en note tous les souvenirs que lui a racontés la fillette. Et à sa façon, elle a retranscrit cette histoire pour transmettre, expliquer ce qu'il s'est passé au Rwanda en 1994, montrer l'enfer vécu par les Tutsis à cette époque. Jeanne a eu la chance d'en être rescapée mais elle porte à jamais ces souvenirs horribles.

L'auteure débute chaque chapitre avec un passage en italique à travers lequel elle mentionne son présent ainsi que celui de Jeanne, ses pensées, ses réflexions. Puis elle déroule le récit de manière chronologique. Tout le début est consacré à l'enfance heureuse de Jeanne. Elle passe beaucoup de temps à jouer avec son frère Jando, se chamaille en permanence avec sa petite sœur Teya.
On n'arrive pas au génocide comme ça, d'un coup, la transition se fait très progressivement pour bien montrer toute la planification de ces actions. Déjà à l'école, la maîtresse note l'ethnie d'appartenance de chaque enfant. A la radio, suite à la mort du président du Burundi, les adultes pressentent que les choses vont mal aller.

Puis on en vient aux moments les plus atroces. Hanna Jansen a fait le choix de laisser des scènes très violentes, dans la volonté de retranscrire avec le plus de justesse possible le témoignage de sa fille adoptive. Evoquer une guerre, un génocide dans un livre jeunesse n'est jamais facile. Certains auteurs préfèrent suggérer, d'autres décrire avec précisions. Ce qui est important surtout, c'est de ne pas mettre ce livre entre les mains de lecteurs trop jeunes, c'est pourquoi nous le mentionnons à partir de 13 ans. Les scènes violentes sont la réalité mais elles peuvent effectivement choquer les plus sensibles. Il est donc important d'en être averti.

L'ensemble du récit dégage beaucoup d'émotion, dans la première partie du livre, on ressent même une certaine poésie. L'écriture reste fluide et accessible.

Un livre qui a été un best-seller en Allemagne et qui est paru en France 10 ans après le génocide rwandais. Même si d'autres titres en littérature jeunesse sont parus depuis, cela reste le premier sur ce thème et c'est une référence non-négligeable puisqu'étant un témoignage direct. A noter qu'un second tome a été publié en 2005 sous le titre Le Chemin du retour mais il n'est plus disponible en librairie et reste difficile à trouver en occasion.