Infirmière pendant la Première Guerre mondiale : journal de Geneviève Darfeuil, 1914-1918

Période historique : XXè siècle Période historique Infirmière pendant la Première Guerre mondiale : journal de Geneviève Darfeuil, 1914-1918 La Première Guerre mondiale

Type de document : Roman

Auteur : HUMANN Sophie

Editeur : Gallimard jeunesse

Collection : Mon histoire (Gallimard jeunesse)

Année d'édition : 2017

A partir de 9 ans.

ISBN : 978-2-07-507742-2

Prix : 5,00 €

Infirmière pendant la Première Guerre mondiale : journal de Geneviève Darfeuil, 1914-1918
Achetez Infirmière pendant la Première Guerre mondiale : journal de Geneviève Darfeuil, 1914-1918 moins cher  DecitreDecitre Ebooks

Résumé

Geneviève Darfeuil n'a pas encore 14 ans quand la guerre éclate en août 1914. Avec sa famille, elle vit entre Paris et Houlgate où ils ont un chalet. Dès le début du conflit, les frères de Geneviève rejoignent leurs régiments. Son père, lui, retourne à Paris où très vite affluent de nombreux blessés. Obligées de rester à l'arrière, Geneviève et sa mère n'en restent pas moins inactives pour contribuer elles aussi à la guerre. Elles se mobilisent pour envoyer des colis aux soldats avec de la nourriture, des vêtements. Malgré tout et les années passant, Geneviève se sent bien inutile. Grâce à l'accord de son père, lorsqu'elle est âgée de 17 ans, elle débute une formation pour devenir infirmière et soigner elle aussi les soldats plus ou moins gravement touchés.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Infirmière pendant la Première Guerre mondiale : journal de Geneviève Darfeuil, 1914-1918
Par son journal intime, Geneviève Darfeuil, couvre l'ensemble de la Première Guerre mondiale, de 1914 à 1918. On voit dès le début que cette jeune fille est issue d'une famille bourgeoise possédant même un chalet en Normandie. Mais quand la guerre éclate, il n'y a pas de distinction entre les classes sociales. Tous les hommes en âge de combattre sont appelés, c'est le cas des frères de Geneviève. Son père, quant à lui, appartient au corps médical et s'investit d'emblée beaucoup pour soigner au plus vite les blessés qui affluent par dizaines. Celui-ci fréquente même Marie Curie qui met en place des ambulances radiologiques se déplaçant sur le front pour venir en aide plus vite aux blessés.

Comme toutes les femmes, Geneviève et sa mère sont cantonnées à l'arrière mais elles ont fait le choix de faire ce qu'elles peuvent pour aider les soldats, comme confectionner des colis contenant des écharpes, des cache-nez. La mère de Geneviève est très impliquée dans le mouvement de l'Union des Femmes de France. On voit bien aussi toute la réorganisation de la vie à l'arrière pour les femmes qui sont désormais seules et doivent remplacer les hommes dans les champs et même dans les usines d'armement. La nourriture se raréfie, les prix augmentent.
Quand les soldats profitent enfin de permissions, les relations sont parfois tendues. Ils vivent tellement d'horreurs sur le front qu'ils ont beaucoup de mal à revenir à la vie "normale" dans leur foyer.

Grâce à son journal, Geneviève raconte davantage les grands moments de la guerre que des événements vécus plus personnellement. Le récit est intense en émotions une fois que la guerre a commencé et que parviennent les premiers courriers des frères de Geneviève.

Le petit dossier présent fin d'ouvrage revient sur l'exemple de Geneviève et le vécu type d'une jeune fille pendant ce conflit, sur les grandes phases, les principales dates et apporte une courte bibliographie et filmographie sur la Grande Guerre.

Première édition : 2012.

Note : Infirmière pendant la Première Guerre mondiale a été sélectionné par le Ministère de l'Education nationale pour le niveau Collège dans la catégorie spéciale Première Guerre mondiale.

A lire aussi, deux autres chroniques du roman Infirmière pendant la Première Guerre mondiale de Sophie HUMANN :
- Infirmière pendant la Première Guerre mondiale sur le blog Les lectures de Livraline
- Infirmière pendant la Première Guerre mondiale sur le blog My paradise.