L'Etoile, journal d'une petite fille pendant la Grande Guerre

Période historique : XXè siècle Période historique L'Etoile, journal d'une petite fille pendant la Grande Guerre La Première Guerre mondiale

Type de document : Album

Auteurs : KOENIG Viviane, STERN Eliane

Editeur : Oskar

Année d'édition : 2014

A partir de 10 ans.

ISBN : 979-10-214-0231-7

Prix : 24,95 €

L'Etoile, journal d'une petite fille pendant la Grande Guerre
Achetez L'Etoile, journal d'une petite fille pendant la Grande Guerre moins cher  Decitre

Résumé

Éliane est née en février 1908, en banlieue parisienne. Elle grandit, entourée de l'amour de ses parents et de sa grand-père Cécile qui s'installe avec eux à partir de 1913. Son père est ingénieur dans une usine de voitures, sa mère est décoratrice d'intérieur, d'objets, de reliure de livres d'art. Au printemps 1914, la petite famille s'installe à Pontarlier, où le père travaillera désormais. Mais à l'été 1914, la guerre est déclarée. Les hommes sont mobilisés. Le père d’Éliane doit rejoindre le front. La petite fille, sa mère et sa grand-mère doivent faire face au quotidien en son absence. La vie est plus chère et il y a de moins en moins d'argent à la maison. Eliane est également soucieuse de ce qu'il se passe sur le front. Il y a des milliers de morts, de blessés. A peine âgée de 9 ans, elle décide de créer un journal, L’Étoile, dont elle publie un numéro chaque mois. Tous les bénéfices sont reversés pour les soldats aveugles.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis L'Etoile, journal d'une petite fille pendant la Grande Guerre
Viviane Koenig est la nièce d’Éliane Stern. Longtemps, les trente numéros de l’Étoile et d'autres souvenirs familiaux sont restés cachés au fond d'une vieille valise. Viviane Koenig choisit de les exhumer et de faire partager aux lecteurs d'aujourd'hui la réalisation de sa tante, qui n'avait que 9 ans quand elle a commencé la rédaction de ce journal dont l'argent des abonnements est adressé aux soldats aveugles.

Le premier numéro du journal L’Étoile paraît en mars 1917 et le dernier en juin 1919, mois et année de la signature du traité de paix entre les Alliés et l'Allemagne. Mois après mois, Éliane dépouille la presse et reprend les sujets les plus marquants, en mettant toujours l'accent sur les avancées des Alliés, les permissions des soldats, l'organisation à l'arrière. Elle agrémente ses pages de jeux, de petites histoires. Elle copie ses pages grâce à de vieilles machines de l'époque et les colorie toutes à la main. Des personnes de toute la France se sont abonnées à l’Étoile et certaines ont même fait des dons supplémentaires pour les soldats aveugles.

En regard de chaque page de l’Étoile, Viviane Koenig imagine que ce que sa tante a pu dire ou penser. Le journal intime vient compléter le journal envoyé aux abonnés. On remarque que la fillette est très marquée par l'esprit patriotique et la haine du Boche omniprésents dans la presse. Elle parle aussi beaucoup de la vie à l'arrière, du manque de nourriture, de la hausse des prix mais veille toujours à rester positive et à davantage axer ses propos sur le courage des soldats, leur dévouement, leur quotidien tellement plus difficile.

Ce beau livre est une belle réussite et je pense qu'il peut totalement favoriser le lien intergénérationnel. A la fois album, récit, documentaire, il s'adresse autant aux enfants qu'aux adultes qui les aideront à lire les lignes de l’Étoile. Un travail d'édition et de rédaction absolument fantastique ! La Commémoration du Centenaire a permis sa réédition en 2014. C'est bienvenu parce que c'est un document dont il y a beaucoup à retirer.

Première édition : 2008

A lire aussi, d'autres chroniques de l'album L’Étoile : le journal d'une petite fille pendant la Grande Guerre d’Éliane STERN et Viviane KOENIG :
- L’Étoile : le journal d'une petite fille pendant la Grande Guerre sur le blog Les fanas de livres.