Les Enfants du Titanic : l'histoire vraie de deux rescapés

Période historique : XXè siècle Période historique Les Enfants du Titanic : l'histoire vraie de deux rescapés Le naufrage du Titanic

Type de document : Roman

Auteur : NAVRATIL Elisabeth

Editeur : Le Livre de poche jeunesse

Année d'édition : 2017

A partir de 10 ans.

ISBN : 978-2-01-702793-5

Prix : 5,90 €

Les Enfants du Titanic : l'histoire vraie de deux rescapés
Achetez Les Enfants du Titanic : l'histoire vraie de deux rescapés moins cher  DecitreDecitre Ebooks

Résumé

Le 10 avril 1912, Michel Navratil et ses enfants, Lolo (Michel, 4 ans) et Momon (Edmond, 2 ans) embarquent sur le plus grand paquebot du monde, le Titanic. Il s'agit du voyage inaugural de ce transatlantique réputé insubmersible. Embarqués à Southampton puis Cherbourg, les passagers se rendent en Amérique, à New-York.

Michel a enlevé ses propres enfants pour les soustraire à l'éducation de leur mère, Marcelle, qu'il juge néfaste et part ainsi refaire sa vie sur le nouveau continent. Bien évidemment, Michelle n'a aucune idée de l'endroit où se trouvent ses deux garçons. Il lui est d'autant plus difficile de retrouver leur trace alors que son mari a emprunté le passeport d'un ami et voyage sous le nom d'Hoffman.

Michel et les enfants voyagent en seconde classe. Ils côtoient les plus grandes fortunes du paquebot et profitent pleinement des services offerts.

Mais tout bascule le 14 avril 1912. A 23h40, le Titanic heurte un iceberg dans les eaux de l'Atlantique Nord. La plupart des passagers a à peine ressenti l'accident et pourtant, le paquebot n'a plus que quelques heures à vivre. Et surtout, il n'y a pas assez de canots de sauvetage pour tous les passagers.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Les Enfants du Titanic : l'histoire vraie de deux rescapés
Les Enfants du Titanic : l'histoire vraie de deux rescapés d'Elisabeth Navratil a été réédité une nouvelle fois en 2017. La première version, beaucoup moins développée, était parue initialement en 1982 aux éditions Hachette Jeunesse, puis avait été rééditée en 1998, avant un premier travail de réécriture en 2012. Ce livre a reçu le prix Jules Verne de l'Académie de Bretagne en 1983. A l'occasion du centenaire du naufrage du Titanic, l'auteur a remanié son texte en y apportant plus de détails et en l'actualisant. Cette troisième version en partie réécrite mêle toujours récit historique et roman. Elisabeth Navratil nous offre un texte riche et dense en s'appuyant sur les souvenirs de son père et bien évidemment sur toute la documentation existante concernant le naufrage du Titanic. Depuis la première édition du roman, les informations scientifiques se sont encore enrichies et ont été corrigées, permettant ainsi d'affiner davantage le déroulement de cet évènement.

Elisabeth Navratil est la fille de Lolo, rescapé du Titanic. Lui et son frère Edmond ont été surnommés "les enfants du Titanic" car ils se retrouvaient orphelins et ne connaissaient pas leur nom de famille pour permettre leur identification rapidement. C'est grâce à une photo publiée dans les journaux du monde entier que leur mère résidant à Nice les reconnaît !

L'auteur retrace donc l'histoire de sa famille et celle de ce grand transatlantique, intimement liées. Comme nous l'avons dit précédemment, les détails historiques sont réels mais l'histoire de son grand-père et des enfants est, quant à elle, romancée. A cela s'ajoute une véritable cadence dans l'écriture afin que le lecteur ressente bien l'ambiance qui régnait durant ce voyage et surtout celle au moment du naufrage. Ce roman est absolument bouleversant, on en a la gorge nouée.

A ce jour, ce récit est véritablement une référence littéraire incontournable sur le naufrage du Titanic.

Suivez toute l'actualité du livre Les Enfants du Titanic sur la page Facebook qui lui est dédiée.

A lire aussi, d'autres chroniques du roman Les Enfants du Titanic d'Elisabeth NAVRATIL :
- Les Enfants du Titanic sur le blog Les passions de Cyn
- Les Enfants du Titanic sur le blog J'suis pas super mam'
- Les Enfants du Titanic sur le blog Chez Novelenn.