Des blanches et des noires : pas de pause dans la ségrégation

Période historique : XXè siècle Période historique Des blanches et des noires : pas de pause dans la ségrégation En Amérique

Type de document : Album

Auteur : WLODARCZYK Isabelle

Illustrateur : CSERHATI Hajnalka

Editeur : Oskar

Collection : Mes albums de l'Histoire (Oskar)

Année d'édition : 2016

A partir de 8 ans.

ISBN : 979-1-02140-450-2

EAN : 9791021404502

Prix : 14,95 €

Des blanches et des noires : pas de pause dans la ségrégation
Achetez Des blanches et des noires : pas de pause dans la ségrégation moins cher  Decitre

Résumé

Une fillette noire répète depuis de longs mois son morceau de piano qu'elle va bientôt jouer en public. Malgré le trac, elle est heureuse de voir ses parents au premier rang, jusqu'au moment où un couple de Blancs s'approche et les oblige à laisser leurs places.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Des blanches et des noires : pas de pause dans la ségrégation
Sans précision de date ni de lieu dans le récit, Isabelle Wlodarczyk aborde un thème qui lui est cher : la ségrégation raciale. Le dossier documentaire présent en fin d'ouvrage vient apporter toutes les précisions nécessaires. L'histoire se déroule dans les années 1940 dans le Sud des Etats-Unis, en Caroline du Nord. Bien que l'esclavage ait été aboli en 1865, le racisme et la ségrégation restent d'actualité 80 ans plus tard.

La fillette que nous retrouvons dans cet album n'est autre qu'Eunice Waymon, plus connue sous le nom de Nina Simone. L'épisode qui est raconté ici l'a profondément marqué. Alors qu'elle jouait pour son premier concert de piano, elle a été très éprouvée par l'obligation faite à ses parents de laisser leurs places du premier rang pour un couple de Blancs qui venait d'arriver. Comme le précise le dossier, Nina Simone a tout de suite manifesté son désaccord et n'a cessé de faire entendre sa voix pour protester contre la ségrégation.

Des blanches et des noires, un titre à double sens en lien avec le piano que joue Eunice et surtout la musique, moyen de communication entre les populations noires depuis l'esclavage. De la musique, des chants pour se donner du courage au travail, protester contre les lois raciales, appeler à la liberté. Et bien sûr, un titre qui met clairement en lumière cette séparation permanente entre Blancs et Noirs, au temps de l'esclavage mais bien après son abolition et malheureusement encore aujourd'hui aux Etats-Unis ou dans d'autres parties du monde.

L'illustratrice et graphiste hongroise Hajnalka Cserháti apporte la douceur de ses traits, ses contrastes et touches de couleurs pour aborder ce thème si sensible.

A lire aussi, d'autres chroniques de l'album Des blanches et des noires d'Isabelle WLODARCZYK :
- Des blanches et des noires sur le blog L'heure de lire.