Le Chant noir des baleines

Période historique : XXè siècle Période historique Le Chant noir des baleines La Première Guerre mondiale

Type de document : Roman

Auteur : MICHEL Nicolas

Editeur : Talents Hauts

Collection : Les Héroïques (Talents Hauts)

Année d'édition : 2018

A partir de 12 ans.

ISBN : 978-2-36266-239-3

Prix : 16,00 €

Le Chant noir des baleines
Achetez Le Chant noir des baleines moins cher  Decitre

Résumé

Janvier 1920. Léon et sa mère vivent isolés à Saint-Clément-des-Baleines, un village près de l'île de Ré. Son père n'est jamais revenu de la guerre. Léon ne va pas à l'école, aussi passe-t-il beaucoup de temps sur la plage pour ramasser des coquillages. Mais ce jour-là, c'est un homme qu'il découvre, étendu au bord de l'eau, sans connaissance. Lui et sa mère le ramènent chez eux et le soignent. Lorsqu'il recouvre ses esprits, Tierno Sy se souvient qu'il est soldat, du 85ème bataillon de tirailleurs sénégalais. Une sincère amitié se noue entre Tierno, Léon et sa mère. Petit à petit, l'homme se souvient du naufrage du paquebot l'Afrique qui devait le ramener chez lui depuis Bordeaux. Mais aussi de cette guerre qui n'était pas la sienne et qui l'a marqué à tout jamais.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Le Chant noir des baleines
Le Chant noir des baleines est le second roman de Nicolas Michel. La Première Guerre mondiale est en toile de fond permanente mais ce n'est pas l'objet unique de ce roman. Le récit se déroule à partir de début janvier 1920. La guerre est terminée depuis plus d'un an, les hommes qui ont survécu, ont été démobilisés. Les tirailleurs sénégalais devront attendre un peu plus. Le 9 janvier 1920, presque 200 tirailleurs sénégalais embarquent sur le paquebot l'Afrique depuis le port de Bordeaux. Ces rares survivants de la guerre vont enfin retrouver leur patrie, leur famille. Mais le 11 janvier, le paquebot subit une lourde avarie et ne peut rester à flot. Il sombre le lendemain avec à son bord près de 600 passagers. Il y a peu de survivants. L'auteur s'est inspiré de l'histoire de ce qui est considéré comme la plus grande catastrophe maritime française et pourtant oubliée des manuels d'histoire.

Pour le jeune Léon, la rencontre avec Tierno bouleverse totalement sa vie. C'est la première fois qu'il voit un homme noir. Lui et sa mère le secourent, le soignent, lui offrent un toit le temps de sa convalescence et de retrouver aussi sa mémoire. Tierno a tant vécu depuis son départ du Sénégal en 1916. Il a remplacé son jeune frère pour aller faire la guerre en France. Un quotidien de boue, de bruit, de sang, de mort. Des mots qui sont difficiles à dire mais que Léon veut entendre, même si sa mère refuse catégoriquement d'aborder le sujet depuis la mort de son mari sur le champ de bataille. Léon va grandir et mûrir grâce au témoignage de Tierno, alors que sa mère le contraint à vivre replié sur lui, sur eux, à l'éloigner du monde, de la société qui lui a volé son mari. Léon se construit grâce à Tierno. Et le tirailleur peut compter sur l'amitié sincère et le soutien que lui apporte le garçon. Aussi, l'émotion grandit au fil des pages et de cette mémoire qui revient peu à peu. Car la mémoire est l'autre sujet dominant du roman. La mémoire personnelle de celui qui a failli mourir sur le champ de bataille et en mer. Mais aussi la mémoire collective et le parallèle qu'on peut rapidement faire avec l'actualité et les milliers de migrants qui risquent leur vie chaque jour en mer pour rallier l'Europe avec l'espoir d'un avenir meilleur.

Le témoignage de Tierno dans la dernière partie du roman est saisissant. L'homme est l'un des rares à pouvoir expliquer ce qu'il s'est passé ces 11 et 12 janvier 1920. Il raconte sans jamais incriminer l'équipage. En revanche, il n'oublie pas de rappeler ici ou là le racisme envers les Noirs, ici représentés par les tirailleurs. Un sujet encore tellement d'actualité...

Le Chant noir des baleines est un roman multiple que je conseille autant pour les ados que les adultes !

A lire aussi, d'autres chroniques du roman Le Chant noir des baleines de Nicolas MICHEL :
- Le Chant noir des baleines sur le blog Chroniques d'une étudiante en lettres
- Le Chant noir des baleines sur le site Jeune Afrique
- Le Chant noir des baleines sur le blog Croqu'livre
- Le Chant noir des baleines sur le site Télérama.