Balto (t.3) : L'Homme à la Torpédo rouge sang

Période historique : XXè siècle Période historique L'Homme à la Torpédo rouge sang Les années folles

Type de document : Roman

Auteur : PAYET Jean-Michel

Editeur : l'école de loisirs

Année d'édition : 2022

A partir de 13 ans.

ISBN : 978-2-211-32132-7

Prix : 15,50 €

L'Homme à la Torpédo rouge sang
Achetez L'Homme à la Torpédo rouge sang moins cher  DecitreDecitre Ebooks

Résumé

Paris, le 2 avril 1922. Balto a préparé une surprise pour l'anniversaire de Madame Gambette, sa mère adoptive. Mais les heures passent et elle ne rentre pas. Le jeune homme commence à s'inquiéter. Madame Gambette n'est pas du genre à passer la nuit ailleurs. Balto débute ses recherches avec Tadeusz, un gars de la Zone et les connaissances proches de Madame Gambette, mais personne ne l'a croisé dernièrement. Avant de s'en remettre à la police, Balto décide de renouer le contact avec Émilienne, sa co-équipière et journaliste à L'Excelsior. Très vite, ce n'est pas la seule disparition qui est signalée. D'autres hommes et femmes ont été vus montant à bord d'une Torpédo rouge sang. Certains ont même été découverts morts quelques jours plus tard... Que cherche l'assassin ? Quel est le point commun entre toutes ces victimes ?

Citations
"- Plus rien. Au bout de trois heures, j'ai commencé à m'inquiéter. Je regardais l'horloge là, les aiguilles tournaient et toujours rien. En fin d'après-midi, je ne tenais plus. Pensez, il était parti depuis le matin, à neuf heures !
- Alors ?
- Ben dame, j'y suis allée. A pied. Notre charrette était bien là, au point de livraison, et tous les cartons dedans, intacts. Faut dire, il y a des gens honnêtes quand même, mais de Jules Roché, il n'y en avait pas plus que de beurre en branche. Et mon Noël envolé !
- Des témoins ?
- Non. Enfin, les deux passants que j'ai interrogés à cette heure tardive n'avaient rien vu, rien entendu. Et puis ils m'ont dit qu'ils n'étaient pas là le matin. Sinon, rien.
- Et ensuite ?
- Je me suis rendue à la police du quartier mais on m'a dit avec un sourire plein de sous-entendus que mon mari était majeur, tant qu'on n'aurait pas retrouvé son corps, il était libre de ses mouvements et de disparaître s'il en avait envie. L'un d'entre eux a rajouté des remarques désobligeantes et même grivoises que je ne peux pas rapporter ici."
p. 64-65

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis L'Homme à la Torpédo rouge sang
Troisième et dernier tome de la série L'Homme à la Torpédo rouge sang tient tout autant ses promesses que les deux précédents volumes !

Zoom sur Madame Gambette
Ce roman de 402 pages couvre seulement 9 jours. 9 petits jours mais qui vont défiler à grande vitesse grâce à une action de bout en bout.
Tout commence dans la Zone avec un Balto qui a préparé minutieusement l'anniversaire de Madame Gambette. Mais elle a disparu, et malgré cette disparition, son personnage occupe un rôle central tout au long du roman.
Plutôt que de focaliser sur un événement historique de l'époque, Jean-Michel Payet clôt la série en mettant en lumière la vie d'Ernestine Vollard, dite Madame Gambette, célèbre danseuse au Moulin Rouge, qui vit désormais dans la pauvreté, dans la Zone, alors que le cancan n'est plus à la mode.
J'ai trouvé touchant ces passages réguliers à travers lesquels Balto raconte la vie mouvementée de celle qui l'a recueilli alors qu'il n'était qu'un bébé. Pendant ce temps, les disparitions se multiplient mais il y a ces apartés qui sont un bel hommage à cette femme au premier abord un peu rude, mais au final très tendre envers les autres.

Disparitions et meurtres
Ce troisième tome est autant prenant que les deux précédents !
Jean-Michel Payet a imaginé toute une série de disparitions d'hommes et de femmes, dans différents lieux de Paris. Pourquoi ces personnes ? Quel lien peut-il y avoir entre elles ? Il semblerait même qu'elles se présentent de leur plein gré à un rendez-vous et qu'elles montent volontairement à bord d'une Torpédo rouge. Pourquoi certaines sont tuées et d'autres pas ? Quel est le mobile de l'assassin ? Et pourquoi envoie-t-il des messages aux différents journaux de Paris pour prévenir de ses méfaits ?
C'est une intrigue très bien tissée. Balto et Émilienne doivent faire appel à la police et à l'inspecteur Pannard car l'affaire s'avère être bien plus grave qu'ils ne le croyaient au départ. L'assassin a toujours une longue d'avance sur ceux qui le traquent, c'est un jeu du chat et de la souris permanent. Le lecteur est amené à traverser Paris à toute vitesse, car l'intrigue se déploie dans tous les arrondissements et en ces années folles, les véhicules à moteur prennent progressivement place dans la capitale. Émilienne possède même une moto, bienvenue dans cette course-poursuite.
Le suspense est bien maintenu jusqu'au bout, l'auteur tient en haleine le lecteur avec des rebondissements réguliers et on ne lasse finalement pas de cet enchainement de disparitions, de recherches à tout va. L'action est permanente !

A lire aussi, d'autres chroniques du roman L'Homme à la Torpédo rouge sang de Jean-Michel PAYET :
- L'Homme à la Torpédo rouge sang sur le site Opalivres
- L'Homme à la Torpédo rouge sang sur le blog Les Blablas de Tachan
- L'Homme à la Torpédo rouge sang sur le blog Des livres, des livres !.

Série : Balto