L'Armistice n'aura pas lieu

Période historique : XXè siècle Période historique L'Armistice n'aura pas lieu La Première Guerre mondiale

Type de document : Roman

Auteur : CUENCA Catherine

Editeur : Oskar

Collection : Dix - 10 jours pour changer le monde (Oskar)

Année d'édition : 2018

A partir de 10 ans.

ISBN : 979-10-214-0644-5

Prix : 12,95 €

L'Armistice n'aura pas lieu
Achetez L'Armistice n'aura pas lieu moins cher  Decitre

Résumé

2 novembre 1918, les combats continuent à faire rage dans les Ardennes, amenant chaque jour son lot de blessés et de morts. La guerre ne cessera-t-elle donc jamais ? Anna est infirmière et comme bien d'autres, elle rêve de l'armistice. Née d'une mère française et d'un père allemand, elle a été séparée de ce dernier lorsque le couple a divorcé. Son jeune frère Niko est resté vivre en Allemagne avec lui. Anna sait, par un soldat saxon qu'elle a soigné, que son frère combat sur le front, dans l'armée allemande. Depuis, elle reste sans nouvelle et redoute de croiser son corps parmi tous les blessés qui affluent.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis L'Armistice n'aura pas lieu
L'Armistice n'aura pas lieu est le troisième titre de Catherine Cuenca dans la collection 10 jours pour changer le monde aux éditions Oskar. Une collection qui amène les auteurs à reprendre un événement historique par un compte-à-rebours jusqu'à ce qu'il se déroule.

Ici, nous voici le 2 novembre 1918, dix jours avant que ne soit signé l'armistice. Il en est question, mais on voit bien qu'il s'agit encore de rumeurs pas toujours bien fondées. Les soldats, les médecins et infirmiers, tous espèrent ardemment l'arrêt des combats, mais Catherine Cuenca rappelle que l'Allemagne refuse pour l'instant les conditions de paix comprenant notamment l'abdication de Guillaume II.

Alors pour nous faire vivre ces derniers jours de conflit et la tension qui est permanente dans les régiments, elle a imaginé l'histoire d'une sœur et d'un frère nés d'une mère française et d'un père allemand. Le divorce du couple a amené chaque enfant à rester avec l'un des deux parents, à vivre donc dans l'un des pays qui s'affrontent à ce moment-là.
Anna a choisi de s'engager comme infirmière pour le camp français et malgré ses 17 ans, Niko combat déjà sur le front, dans un régiment saxon.

Le roman nous montre bien que les Allemands perdent du terrain, que l'armée française parvient à reprendre le dessus et que finalement, plutôt que d'aller à une mort certaine, quelques soldats allemands choisissent de se constituer prisonniers. Niko tergiverse, il aimerait tant revoir sa sœur ainée. Mais il faut savoir se décider très rapidement. Pendant ce temps, l'offensive de l'armée française se poursuit et fait encore de nombreux morts.

La position des personnages principaux est essentielle puisqu'elle nous permet de suivre plusieurs points de vue à la fois : Anna dans son hôpital de campagne, glanant ici et là des informations sur son frère, et Niko sur le front dans les Ardennes, encerclé avec ses camarades par l'armée française. Et au milieu de cela, la narration omnisciente permet de resituer le contexte, d'apporter des éléments de compréhension supplémentaires.

Comme le veut la collection, on peut lire d'abord un premier épilogue poursuivant le récit vingt ans plus tard. L'armistice a bien eu lieu comme prévu, avec les conséquences que l'on sait et la montée du nazisme en Allemagne, laissant déjà penser à un autre conflit.

Et puis, il y a la seconde fin, une fin différente pour Niko, l'armistice n'a pas eu lieu le 11 novembre 1918 et les combats se poursuivent, avec bien d'autres conséquences vingt ans plus tard.

Cette mise en parallèle est intéressante puisqu'avec le recul qu'on peut avoir maintenant, les événements qui ont découlé de la signature du traité de paix en 1919, de l'humiliation infligée à l'Allemagne, l'Histoire aurait pu être toute autre.

Rares sont les fictions jeunesse à revenir sur la fin du conflit, ce roman à partir de 9-10 ans a le mérite de s'y attarder et de permettre aux jeunes lecteurs de mieux comprendre ce qu'il s'est passé en ce début de novembre 1918.

A lire aussi, d'autres chroniques du roman L'Armistice n'aura pas lieu de Catherine CUENCA :
- L'Armistice n'aura pas lieu sur le site Grégoire de Tours