L'Arbre aux fruits amers

Période historique : XXè siècle Période historique L'Arbre aux fruits amers En Amérique

Type de document : Roman

Auteur : WLODARCZYK Isabelle

Editeur : Oskar

Collection : Histoire et société (Oskar)

Année d'édition : 2017

A partir de 11 ans.

ISBN : 979-10-214-0564-6

Prix : 9,95 €

L'Arbre aux fruits amers
Achetez L'Arbre aux fruits amers moins cher  Decitre

Résumé

James Cameron, un adolescent noir, vit avec sa mère et ses deux sœurs à Marion, une petite ville de l'Indiana, aux États-Unis. Sam, un garçon blanc du même âge, vient d'être intronisé dans le groupuscule du Ku Klux Klan. Dans les années 1930, les États du Sud sont encore très empreints de ségrégationnisme. Les Blancs et les Noirs se haïssent, vivent chacun dans leur quartier. Mais l'atmosphère est perpétuellement tendue. Et puis un jour, James, entraîné par deux amis, Tommy et Abel, participe à un braquage d'un couple de Blancs. Tout trois sont rapidement arrêtés. Le Ku Klux Klan saisit cette occasion pour ameuter la population blanche et se venger de ces Noirs.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis L'Arbre aux fruits amers
L'Arbre aux fruits amers, voilà un titre qui n'est pas très explicite si on ne connait pas ce à quoi il fait référence. L'auteur Isabelle Wlodarczyk l'a choisi car c'est un poète, Abel Meeropol, qui a écrit en 1937 un texte Strange Fruit (Fruit amer), interprété quelques années plus tard par la chanteuse afro-américaine Billie Holiday. Ce fruit amer évoqué dans le poème, c'est le corps d'un Noir pendu à un arbre. Par ce court roman, l'auteur revient sur l'histoire vraie de James Cameron et de ses amis, Thomas Shipp et Abram Smith.

C'est court mais très intense, très fort. Isabelle Wlodarczyk dit les choses de manière très directe, même si ce livre s'adresse à un jeune public. Car il est de toute manière impossible "d'enjoliver" de tels événements si cruels, si barbares, si horribles. Les scènes décrivant les lynchages des trois amis noirs sont extrêmement dures mais c'est pour mieux faire ressortir la réalité. On assiste là à une violence sans limite largement menée par le groupuscule du Ku Klux Klan. Un dossier documentaire illustré présent à la fin du livre apporte des informations complémentaires sur l'histoire de l'esclavage à la ségrégation, le Ku Klux Klan, les lynchages, le mouvement des droits civiques.

Tout au long du roman, dans un même chapitre, l'auteur nous fait suivre l'histoire de James et celle de Sam. Le fait de les retrouver de manière simultanée renforce l'opposition qui existe entre les populations noires et blanches. On sent bien toute la haine qu'elles éprouvent l'une envers l'autre. Bien sûr, seuls des Blancs peuvent tenter de calmer la situation et c'est ce que fait le père de Sam qui apporte sa précieuse aide à James.

Cet ouvrage mérite d'être accompagné et ouvre clairement sur un débat de société. Outre le contexte historique qui est retranscrit avec précision, L'Arbre aux fruits amers invite à réfléchir sur notre société actuelle. Même si l'esclavage et la ségrégation ont été abolis, la tolérance existe-t-elle vraiment entre personnes de conditions, de religions, de couleur de peau différentes ?

Première édition : 2012.

A lire aussi, trois autres chroniques du roman L'Arbre aux fruits amers d'Isabelle WLODARCZYK :
- L'Arbre aux fruits amers sur le site Lirado
- L'Arbre aux fruits amers sur le blog Takalirsa
- L'Arbre aux fruits amers sur le blog Parfums de livres.