A l'aube du D-Day

Période historique : XXè siècle Période historique A l'aube du D-Day La Seconde Guerre mondiale

Type de document : Roman

Auteur : LE CLEÏ Nathalie

Editeur : Oskar

Collection : Dix - 10 jours pour changer le monde (Oskar)

Année d'édition : 2019

A partir de 11 ans.

ISBN : 979-10-214-0677-3

Prix : 12,95 €

A l'aube du D-Day
Achetez A l'aube du D-Day moins cher  Decitre

Résumé

Depuis plusieurs mois, les Alliés britanniques, américains et la troupe française du commando Kieffer travaillent sur un plan d'offensive massive, un débarquement qui pourrait avoir lieu dans le Nord de la France. En mai 1944, le général Eisenhower peaufine les derniers détails de l'opération Overlord. L'armée nazie, elle, tente de consolider le fameux Mur de l'Atlantique, réputé infranchissable, installé sur les plages du Pas-de-Calais, de la Normandie et sur la côte atlantique. Le général Rommel est persuadé que le débarquement aura lieu dans ce secteur mais peine à recevoir l'appui du Führer.

Ainsi dans chaque camp, les armées se préparent. Robert est Américain, Hans est Allemand. Ils sont cousins mais ne connaissent pas. Ils sont ennemis mais ne le savent pas. Tout deux vivent au rythme des préparatifs du débarquement. La tension ne cesse de monter.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis A l'aube du D-Day
A l'occasion du 70ème anniversaire du Débarquement en Normandie, Nathalie Le Cleï revient sur les 10 jours qui ont précédé l'événement.

Le récit débute le dimanche 28 mai 1944, dans le camp allemand. L'autrice va ainsi alterner le point de vue de chaque camp en présence, allemand et alliés, tout en faisant progresser l'action de jour en jour. C'est l'originalité de ce roman par rapport aux autres fictions jeunesse parues sur ce sujet. Nathalie Le Cleï s'est focalisée sur les plans militaire et stratégique. Le lecteur est amené à comprendre et voir les préparatifs du Débarquement depuis l'intérieur, tant pour les Alliés qui peaufinent les derniers détails, font le choix difficile de s’accommoder de la météo qui se dégrade terriblement début juin 1944, que du côté des Allemands qui peinent à recevoir le renfort nécessaire, se doutent d'un débarquement imminent sans en connaître la date et le lieu précis.

De chapitre en chapitre, de jour en jour, le roman gagne en tension et en gravité. Les deux armées doivent composer avec la peur, l'ignorance du moment de l'action, les conséquences de la réussite ou non de cette opération. Les deux cousins Robert et Hans symbolisent les deux camps en présence. L'un se retrouve à aller espionner dans le camp de l'autre, espérant pouvoir ramener à temps des informations capitales.

Puis vient le D-Day. Un chapitre dans lequel Nathalie Le Cleï développe l'intensité et l'horreur de cette immense bataille, dévastatrice en vies humaines mais qui s'est soldée par la victoire alliée, puis la libération progressive de la France. Une victoire dont se souvient Robert, 20 ans plus tard lors des commémorations au cimetière américain de Colleville-sur-Mer. Ce premier épilogue s'appuie donc sur la réalité historique, alors que le jour J "bis" et l'épilogue "bis" sont un exemple très bien construit de ce qui aurait pu se passer si les Allemands avaient remporté cette bataille et les conséquences vingt ans plus tard.

En toute fin, un chapitre amène quelques informations brèves sur l'après 6 juin 1944 mais qui mériteraient d'être davantage développées pour mieux comprendre l'après-guerre et la nouvelle situation en Europe.

Un roman très bien écrit, avec une montée en tension progressive au fil des chapitres. Un point de vue original et très intéressant pour vivre les préparatifs et le Débarquement de l'intérieur. Un texte unique qui rend hommage aux 177 soldats français du commandant Kieffer, à tort oubliés des chefs d’État et historiens, puisque les survivants ne seront décorés de la Légion d'Honneur que 60 ans plus tard !

A lire aussi, d'autres chroniques du roman A l'aube du D-Day de Nathalie LE CLEÏ :
- A l'aube du D-Day sur le site Grégoire de Tours.