11 novembre

Période historique : XXè siècle Période historique 11 novembre La Première Guerre mondiale

Type de document : Roman

Auteurs : DOWSWELL Paul, AUCHE Christine (traductrice)

Editeur : Naïve

Année d'édition : 2014

A partir de 13 ans.

ISBN : 978-2-35021-357-6

EAN : 9782350213576

Prix : 18,00 €

11 novembre
Achetez 11 novembre moins cher 

Résumé

Le mardi 11 novembre 1918, sur le front Ouest, du côté de la Belgique. Axel Meyer vient de s'engager dans l'armée allemande, alors qu'il n'a que 16 ans. Même si rien n'est mentionné clairement, Axel sait que l'armée allemande a subi de sévères défaites, d'où l'abaissement de l'âge pour s'engager et renouveler les soldats sur le front.

Will Franklin appartient lui à l'armée britannique. Il rejoint le groupe dans lequel son frère Jim est sergent. Terrorisé, le voilà aux portes des lignes ennemies.

Eddie Hertz est un aviateur américain, issu d'une riche famille d'origine allemande, émigrée aux Etats-Unis. Sans en avoir reçu l'ordre, il décolle espérant abattre un cinquième avion ennemi, ce qui ferait de lui un as !

A 4h du matin, dans le train du général Foch au milieu de la forêt de Compiègne, l'armistice est signée entre les Alliés et les Allemands. Mais la guerre ne prendra officiellement fin qu'à 11h. Pendant ces quelques heures et même dans les minutes qui suivent, d'autres soldats tomberont dans les différents camps.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis 11 novembre
Pour une fois, un roman consacré à la Grande Guerre s'intéresse uniquement à la toute dernière journée du conflit : le 11 novembre 1918. En cette seule matinée de conflit, trois mille soldats environ ont perdu la vie, certains même après le cessez-le-feu prévu à 11h.

Et pour nous raconter cela, l'auteur anglais Paul Dowswell a choisi de croiser trois destins : celui de l'Allemand Axel, celui de l'Anglais Will et celui de l'Américain Eddie. Pas de parti pris pour bien montrer que l'horreur de la guerre était bien la même, quelque soit le camp engagé. Ces trois jeunes ont entre 16 et 18 ans et ils débarquent sur le front, alors que la guerre fait rage depuis déjà quatre longues années. La tension, l'horreur, la peur sont palpables pour chacun d'eux.

La guerre est en passe de se terminer mais l'information parvient plus ou moins vite aux soldats. Étonnamment, lorsqu'ils apprennent la nouvelle, ils sont incrédules, ne sautent pas de joie. Le front étant leur quotidien depuis si longtemps, ils n'arrivent plus à s'imaginer la vie en dehors de ce cadre.

Et bien sûr, après avoir suivi l'un après l'autre chacun des trois personnages principaux, l'auteur les fait se rencontrer et termine son roman sur une note de paix, de réconciliation.

Un livre très intéressant pour son contexte historique fidèlement reconstitué et bien documenté. En revanche, je n'ai pas accroché au style d'écriture qui manque de vivacité, qui peine à transmettre les émotions pourtant bien présentes.

Je recommande malgré tout ce roman pour les ados et les adultes pour mieux comprendre comment s'est terminée la Première Guerre mondiale.

Note : 11 novembre a été sélectionné par le Ministère de l'Education nationale pour le niveau Collège dans la catégorie spéciale Première Guerre mondiale.

A lire également, d'autres chroniques du roman 11 novembre de Paul DOWSWELL :
- 11 novembre sur le blog Qu'importe le flacon
- 11 novembre sur le blog Des livres, des livres !
- 11 novembre sur le blog L'Ourse bibliophile
- 11 novembre sur le blog Mille et une pages
- 11 novembre sur le blog La citadelle des livres.