Le Mystère Napoléon

Période historique : XIXè siècle Période historique Le Mystère Napoléon Napoléon Bonaparte

Type de document : Roman

Auteur : LAMOUREUX Sophie

Illustrateur : NALIN Anne-Lise

Editeur : Bayard jeunesse

Collection : Les Grandes énigmes de l'Histoire (Bayard jeunesse)

Année d'édition : 2016

A partir de 8 ans.

ISBN : 978-2-7470-6355-5

Prix : 7,20 €

Le Mystère Napoléon
Achetez Le Mystère Napoléon moins cher  DecitreDecitre Ebooks

Résumé

Ce n'est qu'en 1840 que les Anglais acceptent de restituer la dépouille de Napoléon à la France, soit dix-neuf ans après sa mort. Le roi Louis-Philippe organise le retour du corps et affrète La Belle Poule, le plus beau navire de guerre de la flotte française. Le prince de Joinville, frère cadet du roi, en est le commandant. Bien que monarchiste, il protègera coûte que coûte la dépouille impériale jusqu'à son retour en France, où une cérémonie d'inhumation à l'hôtel des Invalides est prévue le 15 décembre 1840.
Arthur Bertrand et son père général qui est resté présent sur l'île de Sainte-Hélène jusqu'au dernier souffle de Napoléon, font partie de l'expédition.
Mais la mort de Napoléon, survenue le 5 mai 1821, est encore entourée de mystères. Est-ce bien lui qui a été enterré sur l'île de Sainte-Hélène ? Son corps n'aurait-il pas été substitué par les Anglais ? Arthur et son père sont intimement persuadés que c'est bien l'empereur qui revient sur ses terres.

Citations
"4 octobre 1840
J'ai appris ce soir à table une chose effrayante. J'en ai presque la nausée. Je croyais naïvement qu'on avait convié les anciens compagnons de Napoléon à ce voyage pour leur rendre hommage, eux qui se sont sacrifiés pour leur Empereur. Il n'en est rien ! C'est le comte Rohan-Chabot, l'homme du gouvernement, qui nous l'a appris. Nous avons une autre mission, bien plus macabre. Nous n'allons pas seulement déterrer le cercueil de l'Empereur et le ramener en France. Nous avons ordre de l'ouvrir et de vérifier si c'est bien Napoléon qui est dedans !
- C'est une profanation ! a hurlé Gourgaud.
- Non, une vérification indispensable, a objecté Rohan-Chabot. Certains clament que l'Empereur n'est pas dans son cercueil, d'autres, que ce n'est pas lui. Il faut en être sûr pour pouvoir honorer Napoléon."
p. 32-33

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Le Mystère Napoléon
Sophie Lamoureux aime passer d'une période historique à l'autre. En littérature jeunesse, on trouve désormais un bon choix de publications sur l'empire napoléonien. Pour la collection Les Grandes Enigmes de l'Histoire, l'autrice revient sur un moment bien moins abordé : sa mort et les questions qui l'entourent.

Un récit dix-neuf ans après la mort de Napoléon
Assez classiquement, Sophie Lamoureux aurait pu retracer les derniers instants de la vie de Napoléon, début mai 1821. Mais pour adopter un certain recul et revenir sur le mystère autour de la mort de ce dernier, elle place son récit en 1840, dix-neuf ans plus tard, l'année où les Anglais finissent par accepter de restituer le corps à la France. Louis-Philippe est roi de France depuis 1830 et il contribue à organiser le rapatriement de la dépouille de Napoléon, mettant à la tête du navire français son frère, le prince de Joinville. Ce contexte historique est rappelé en filigrane dans le roman, lorsqu'il est nécessaire d'apporter des éléments importants à la compréhension de l'ensemble.
Elle laisse ensuite la narration à un personnage qui a réellement existé : Arthur Bertrand, fils du général Bertrand, fidèle à l'Empereur jusqu'à sa mort. Âgé de vingt-trois ans en 1840, on apprend que le jeune Arthur est né sur l'île de Sainte-Hélène, au nez et à la barbe des Anglais comme l'annonce sa mère à l'Empereur ! Arthur écrit son journal, revient rapidement sur les circonstances de sa naissance, ses souvenirs d'enfance et sa proximité avec Napoléon. Et il reprend le récit des événements de 1840, le retour sur l'île de Sainte-Hélène, organisé comme un voyage touristique à l'aller ; la vérification du cercueil ; le retour en France, et mentionne aussi les questions que plusieurs se posent.
Comme précisé dans le dossier documentaire du livre, Sophie Lamoureux s'est appuyée sur les Lettres sur l'expédition de Sainte-Hélène en 1840, qu'il a lui-même écrites.

Une mort bien mystérieuse
Sophie Lamoureux a cette précision de toujours s'appuyer sur des sources historiques solides et cela se ressent encore pleinement dans ce court roman. Survenue le 5 mai 1821, la mort de Napoléon a fait coulé beaucoup d'encre et même encore, deux cent ans après sa mort. Arthur Bertrand évoque le possible empoisonnement par les Anglais ou encore la substitution du corps dans le cercueil.

En 76 pages de roman, Sophie Lamoureux a su très bien remettre en perspective les derniers instants de Napoléon sur l'île de Sainte-Hélène, le soutien de ses plus fidèles, même au-delà de sa mort.

C'est un livre très pédagogique qui conviendra parfaitement aux enfants de CM2 qui ont au programme d'Histoire la période de la Révolution et de l'Empire Napoléonien. Le texte est accessible, chaque chapitre s'ouvre par une illustration en noir et blanc d'Anne-Lise Nalin et l'écriture sous forme de journal suscite la curiosité.

En toute fin, le dossier documentaire apporte des éclaircissements supplémentaires sur l'expédition en bateau jusqu'à l'île de Sainte-Hélène, le dernier souffle de Napoléon et la cérémonie aux Invalides.

A lire aussi, d'autres chroniques du roman Le Mystère Napoléon de Sophie LAMOUREUX :
- Le Mystère Napoléon sur le blog LecturesLigériennes.