Monsieur Chocolat : le premier clown noir

Période historique : XIXè siècle Période historique Monsieur Chocolat : le premier clown noir Autres

Type de document : Album

Auteur : RIVIERE Bénédicte

Illustrateur : PILORGET Bruno

Editeur : Rue du monde

Année d'édition : 2016

A partir de 9 ans.

ISBN : 978-2-35504-405-2

EAN : 9782355044052

Prix : 17,50 €

Monsieur Chocolat : le premier clown noir
Achetez Monsieur Chocolat : le premier clown noir moins cher  Decitre

Résumé

Capturés en Afrique, les parents de Rafael travaillent du lever du soleil à son coucher dans un champ de canne à sucre , sur l'île de Cuba. Une dure vie de labeur et de mauvais traitements que le couple et leur fils décident de fuir. Ils parviennent à mettre leur enfant en sécurité à La Havane, auprès d'une vieille femme âgée. L'enfant grandit dans les quartiers pauvres de la ville, il joue et danse avec les autres habitants pour oublier la misère quotidienne. Mais un jour, la vieille femme vend Rafael à un marchand portugais qui l'emmène en Europe. Arrivé en Espagne, le garçon s'enfuit et erre de petit boulot en petit boulot, jusqu'à rencontrer Tony Grice, un clown anglais très célèbre. Séduit par le déhanchement et les danses de Rafael, Tony Grice l'engage pour faire une tournée en Europe. D'abord simple manutentionnaire, Rafael devient le premier clown noir au Nouveau-Cirque à Paris et conquiert le public, grâce à ses duos avec Footit.

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Monsieur Chocolat : le premier clown noir
Mort dans la misère et l'anonymat en 1917 à Bordeaux, il a fallu attendre les travaux et les recherches de l'historien Gérard Noiriel pour que le premier clown noir reprenne vie. Un film Chocolat de Roschdy Zem est sorti en salles avec Omar Sy dans le rôle du clown Chocolat. Et parallèlement, Bénédicte Rivière est la seule auteure jeunesse à s'être intéressée au destin incroyable de Rafael, ce fils d'esclaves en fuite, qui a connu la notoriété, le succès, pendant la Belle Epoque à Paris mais a terriblement souffert du racisme ambiant.

A travers cet album de la collection Grands portraits aux éditions Rue du monde, Bénédicte Rivière retrace le parcours de Rafael. Le petit garçon est né sur l'île de Cuba et ses parents ont choisi de fuir pour lui permettre d'accéder à la liberté. Dès lors, Rafael saura saisir pleinement sa chance chaque fois qu'elle se présentera à lui. Et le voilà qui le conduit au Nouveau-Cirque à Paris où il connaît le succès avec le clown anglais, Footit. Mais comme le rappelle à juste titre l'album, ce beau parcours est entaché par le racisme encore virulent pendant la Belle Epoque. Plutôt que de comprendre et d'ouvrir les yeux sur ce que dénoncent ouvertement Chocolat et Footit, les spectateurs bourgeois et aristocrates persistent dans leur propos haineux. Puis, le cirque cède la place au cinéma qui attire désormais l'attention des spectateurs. Chocolat sombre dans la misère. Gardant un soupçon de confiance et de motivation, le premier clown noir et clown thérapeute se rend au chevet des enfants malades pour les faire rire et leur faire oublier le temps de quelques facéties les maladies qui les rongent.

Dans cet album, le duo Bénédicte Rivière et Bruno Pilorget fonctionne à merveille. L'illustrateur a su extraire ce qu'il fallait du texte pour redonner pleinement vie à Rafael - Chocolat, et adapte les couleurs de ses aquarelles aux situations plus ou moins heureuses que rencontre Rafael.

Un destin très touchant complété par un dossier documentaire de 10 pages sur la naissance du cirque moderne, l'apparition des clowns, les progrès de la Belle Epoque, le triomphe du rire sur la bêtise et l'héritage laissé par Chocolat.

A lire aussi, d'autres chroniques de l'album Monsieur Chocolat de Bénédicte RIVIERE :
- Monsieur Chocolat sur le site Opalivres
- Monsieur Chocolat sur le blog Balad' en page.