Les Enfants de la colline sacrée

Période historique : XIXè siècle Période historique Les Enfants de la colline sacrée L'esclavage

Type de document : Roman

Auteur : AGENOR Monique

Editeur : Syros

Année d'édition : 2005

A partir de 10 ans.

ISBN : 2-7485-0274-4

EAN : 9782748502749

Prix : 7,50 €

Les Enfants de la colline sacrée
Achetez Les Enfants de la colline sacrée moins cher 

Résumé

Nora, âgée de 11 ans, et Sahy, à peine plus âgé qu'elle, vivent paisiblement sur la neuvième colline sacrée de l'île de Madagascar. Ils aiment jouer pendant que leurs parents récoltent le riz nécessaire en grosse quantité pour la fête célébrant les ancêtres. Mais alors que les rituels sont commencés, le village est sauvagement attaqué par une horde ennemie. Des dizaines de personnes sont massacrées. Ceux qui survivent sont capturés et réduits en esclavage. Les hommes d'un côté, les femmes et les enfants de l'autre, tous sont attachés à fond de cale dans un grand navire en direction de l'île de la Réunion.

Une fois sur place, ils sont vendus à la plus riche esclavagiste de l'île, une certaine madame Dé. Nora et Sahy sont séparés. Nora travaille dans la maison de la maîtresse et est sous les ordres de ses deux fillettes. Sahy, quant à lui, travaille à la plantation. Eux et tous les autres esclaves subissent au quotidien humiliations et coups. Mais la moindre petite parcelle de révolte est aussitôt suivie de violences et brimades supplémentaires. Les années passent et la situation semble figée. Comment sortir de cet enfer ?

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Les Enfants de la colline sacrée
Monique Agénor, d'origine réunionnaise, s'est intéressée à l'histoire de son île natale et au tragique destin de milliers d'esclaves qui y ont laissé leur sang et leur vie.

L'île de La Réunion appartient à la France depuis l'époque moderne. Elle prend son nom actuel sous la Révolution française et très vite, elle connaît un essor économique important grâce aux plantations. En 1840, année pendant laquelle débute le récit, la traite négrière est encore largement répandue. L'auteure décrit donc avec précisions la capture des Noirs sur l'île de Madagascar et leur transfert par bateau vers La Réunion. Les conditions sont tout simplement atroces, inhumaines. Monique Agénor a fait le choix de rien taire. Certains passages sont donc particulièrement violents mais c'est pour mieux montrer toute la réalité de ce qu'il s'est passé. Il en est de même lorsque les esclaves travaillent à la plantation, dans la maison de la maîtresse.

Et pourtant, les deux personnages principaux Nora et Sahy incarnent l'espoir. Malgré toutes les horreurs subies, une petite flamme continue de brûler. La vie subsiste, tout n'est pas encore perdu.
J'ai eu un peu de mal à entrer dans le récit et dès l'instant où le village est attaqué, l'auteure ne laisse plus une seconde de répit à son lecteur. Ca prend aux tripes, l'émotion est énorme.

Après tout cela, Monique Agénor termine sur une fin heureuse, pas pour tout le monde, on s'en doute. L'esclavage est officiellement aboli le 20 décembre 1848.

Vraiment dommage que ce roman ne soit plus édité, c'est une référence pour les ados sur le thème de l'esclavage, juste avant l'abolition.